Inquiétant ! La barre des 300 morts dépassée en Chine et pour la première fois aux Philippines

Le nombre de morts s’élève désormais à 304, dont un Chinois de 44 ans aux Philippines. À Wuhan et Wenzhou, les habitants vivent désormais en confinement.

Chaque jour, le macabre décompte se poursuit. Avec l’annonce, dimanche 2 février, de 45 décès supplémentaires directement liés au nouveau coronavirus, le bilan de l’épidémie en Chine dépasse désormais 300 morts, tandis qu’un homme est mort aux Philippines, le premier décès en dehors de la Chine. Le point sur les derniers développements de l’épidémie.

Un mort aux Philippines

Depuis son apparition en décembre dans la métropole de Wuhan, le coronavirus a contaminé à travers la Chine 14.000 personnes et s’est propagé dans 24 pays. Wuhan a été placée de facto en quarantaine, imitée ce jour par la ville chinoise de Wenzhou qui a imposé le confinement de ses plus de 9 millions d’habitants.

Dimanche, une première personne est morte ailleurs qu’en Chine. Il s’agit d’un Chinois de 44 ans originaire de Wuhan mort aux Philippines, a indiqué l’OMS. Cette annonce est intervenue peu de temps après la décision des Philippines de ne plus accepter de voyageurs étrangers en provenance de Chine.

45 morts en 24 heures en Chine

Au cours du week-end, la Grande-Bretagne, la Russie et la Suède ont annoncé leurs premiers cas confirmés. En Chine, le nombre de morts s’élevait dimanche à 304, les autorités ayant annoncé que 45 personnes étaient décédées au cours des dernières 24 heures. Le nombre des infections confirmées dans l’ensemble de la Chine a lui aussi augmenté pour s’établir dimanche à près de 14.500.

Ce chiffre dépasse désormais le nombre d’infections enregistrées lors de l’épidémie du syndrome respiratoire aigu sévère (Sras), un coronavirus qui avait fait en 2002-2003 un total de 774 morts, dont la majorité en Chine continentale et à Hong Kong.

Fermeture des frontières aériennes et terrestres 

De nombreux pays ont pris des mesures exceptionnelles pour tenter se prémunir contre le virus, classé par l’OMS comme “une urgence de santé publique de portée internationale”.

Les Etats-Unis, l’Australie et Israël ont interdit l’entrée sur leur territoire aux étrangers s’étant rendus en Chine dans les 14 derniers jours. La Mongolie, la Russie et le Népal ont fermé leurs frontières terrestres avec la Chine alors que la Papouasie Nouvelle Guinée a fermé mercredi ses entrées aériennes et maritimes à tous les voyageurs étrangers en provenance d’Asie.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom