IRAK : le lanceur de chaussures contre George W. Bush est candidat pour les législatives

Inoubliable, son jet de chaussures à la face des puissants et contre leurs mensonges d’Etat éhontés, en l’occurrence contre l’infâme Georges W. Bush et son invasion de l’Irak calamiteuse reposant sur un tissu de mensonges, lui avait valu une célébrité fulgurante et, tout aussi précipitamment, une condamnation à 9 mois de prison.

Souvenez-vous, c’était le 14 décembre 2008, au cours de la conférence de presse donnée à Bagdad par le triste sire de la Maison Blanche, lorsque brusquement jaillit sur le devant de la scène  Mountazer al-Zaïdi, un journaliste irakien de 30 ans, qui joua les trouble-fête en lançant sa paire de souliers à la tête du président américain.

Au moment d’entrer dans l’histoire, il s’était écrié devant un Bush tétanisé « C’est un baiser d’adieu du peuple irakien, vous chien ! », et plus fort encore « Ceci est pour les veuves et les orphelins et tous ceux qui ont été tués en Irak ! », ignorant alors que son geste protestataire hautement symbolique ferait de nombreux émules dans le monde arabe.

Mais cette fois-ci, Mountazer al-Zaïdi aspire à être acteur de la vie politique de son pays, et c’est en endossant le costume de candidat aux élections législatives, qui auront lieu le 12 mai prochain, qu’il refait parler de lui.

La candidature de l’ancien correspondant de Al-Baghdadiya TV, qui avait quitté l’Irak à l’issue d’un emprisonnement cauchemardesque, au cours duquel il fut régulièrement battu à coups de barre de fer et se vit infliger le traitement cruel des décharges électriques, cristallise en effet bien des espoirs au sein de la population irakienne.

Véritable baromètre de l’opinion publique, les réseaux sociaux s’enthousiasment pour leur nouveau champion, louant son passé glorieux de lanceur de chaussures contre l’ère Bush de sinistre mémoire, mais aussi le bilan de son action présente à la tête de la Fondation Al-Zaïdi.

« Cette fondation, outre l’aide concrète qu’elle apporte aux victimes irakiennes de l’occupation américaine, a vocation à révéler au monde entier l’ampleur du désastre causé par cette invasion funeste, faisant de l’Irak un immense champ de ruines, sans rien cacher des crimes de guerre effroyables qui furent commis », a déclaré son président, Mountazer al-Zaïdi, depuis son QG où règne une certaine effervescence, à l’approche d’un scrutin décisif pour son pays et, peut-être, à la veille de sa reconversion spectaculaire.

A voir ou à revoir, la scène mémorable du jet de chaussures filmée lors de la conférence de presse à Bagdad


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom