Israël va envoyer son premier engin spatial vers la Lune ce soir

Après, la Russie (l’URSS à l’époque), les Etats-Unis et la Chine, Israël ambitionne de devenir le quatrième pays à poser un engin spatial sur le sol lunaire. Cet objectif, porté par le projet SpaceIL, va se concrétiser ce 21 février avec la lancement d’un satellite embarquant un alunissage baptisé “Bereshit”, soit le Genèse en hébreu.

L’opération aura lieu depuis Cap Canaveral, en Floride, d’où une fusée Falcon 9 de la firme américaine SpaceX décollera à 20h45 heure locale, soit 2h45 heure française.

Si tout se passe bien, “Bereshit” devrait alunir le 11 avril, après avoir parcouru 6,5 millions de kilomètres à une vitesse maximale de 10 kilomètres à la seconde, correspondant 36 000 km à l’heure. Un fois sur le sol lunaire, l’engin de 585 kg collectera des données sur la formation du notre satellite, qui seront partagées avec l’agence spatiale américaine la Nasa.

SpaceIL et Israël Aerospace Industries ont annoncé à Tel-Aviv que la sonde de 858 kg embarquera à bord d’une fusée de type Falcon 9 de la société spatiale privée SpaceX. La sonde devrait atterrir à la surface de la Lune le 11 avril prochain, elle aura réalisé les 6,5 millions de km qui nous séparent de notre satellite naturel à une vitesse de 10 km par seconde.

La sonde Bereshit (Génèse en hébreu) aura pour mission de collecter des données afin d’aider à mieux comprendre la formation de notre Lune. Elle embarquera également une capsule intégrant des disques numériques avec des dessins d’enfants, des chansons, images et symboles israéliens ainsi que les souvenirs d’un rescapé de la Shoah ainsi qu’une Bible.

Le projet aura couté 100 millions de dollars et intégralement financé par des fonds privés. La sonde devrait partager ses mesures avec la NASA.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom