Italie : Le sénégalais Bouna Seye meurt percuté par le camion à ordures de son entreprise (5 photos)

Un Sénégalais résidant à Bologne, en Italie, a été victime d’un accident de travail mortel

Un Sénégalais résidant à Bologne, en Italie, a été victime d’un accident de travail mortel, vendredi dernier. Il se nommait Bouna Sèye âgé de 52 ans et travaillait comme technicien de surface.

Un homme de 52 ans d’origine sénégalaise, Bouna Seye , est décédé vendredi matin, peu après 12 heures, après avoir été heurté par le camion d’ordure conduit par son collègue de travail. La victime ramassait les ordures et était occupée à charger les sacs blancs laissés par les résidents aux abords du véhicule. La tragédie s’est produite à “Via Matilde di Canossa”, l’homme de 52 ans était un employé de la société de transport Mendicino Antonio associée à Transcoop.

Les services de secours envoyés par le 118 ont vite rappliqué sur les lieux, dont l’hélicoptère du Maggiore de Parme. Malheureusement, toute tentative de sauver le sénégalais s’est avérée vaine : l’homme de 52 ans décéda sur place avant son évacuation.

Il appartient désormais aux responsables de la prévention et de la Sécurité l’entreprise de reconstituer les faits, en vérifiant tout d’abord si les systèmes de sécurité dont ces véhicules sont équipés ont fonctionné ou entièrement ou non. Sur place également les carabiniers du Quattro Castella étaient sur place pour les besoins de l’enquête. 

Le corps a été déposé au cimetière de Coviolo, à la disposition de l’autorité judiciaire.

Bouna Sèye travaillait dans l’entreprise qui l’employait avec deux autres compatriotes, mais ces derniers n’étaient pas sur les lieux au moment de l’accident. Selon nos sources, les circonstances de son accident restent encore floues, car l’on ne sait pas si le véhicule l’a percuté de dos ou de face.

Pour l’instant, nous affirme-t-on, les autorités italiennes ont lancé une enquête pour clarifier les circonstances de la mort de ce compatriote qui revenait d’ailleurs du Sénégal, il y a de cela moins d’un mois où il laisse une femme et des enfants. Et ces derniers, très probablement compte tenu des mesures anti-coronavirus actuelles, ne pourront même pas dire au revoir à leur bien-aimé. 

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom