“Je n’irais pas à l’OFNAC” : Mansour Faye, gendre du président sénégalais défie l’organe de contrôle contre la corruption

Mansour Faye, le ministre du Développement communautaire, de l’Équité sociale et territoriale, dit n’avoir pas de compte à rendre à l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC).

Invité du Grand Jury de Rfm, ce dimanche, 27 septembre, il est très clair, indiquant que si toutefois il est convoqué, il ne déférera pas à la convocation.

“Je ne serais pas à l’OFNAC. Parce que l’OFNAC ne peut pas convoquer un ministre.  C’est cela la réalité, nous n’avons rien à nous reprocher.”

En l’état, se défend-il, l’attribution des marchés du transport des vivres a été faite en toute transparence, concernant les plaintes déposées à son encontre à l’OFNAC.

“Ces plaintes-là, je les ai suivi à travers les média. En tout cas, je n’ai pas été convoqué. C’est du bruit pour rien du tout. Dans la plainte, semble-t-il, ils ont évoqué la question du transport des vivres. Je puis vous affirmer aujourd’hui que Diop SY n’a signé aucun contrat de prestation avec le ministère. Les gens pensaient qu’il y avait conflit d’intérêt. Non du tout. UCG faisait partie des prestataires de transport.

Rien n’interdit à Diop SY propriétaire, que sa structure gérée par une autre personne de se présenter. C’est ça la réalité. Les gens se sont trompés malheureusement sur cette question. Donc, il n’y a aucun problème. Nous avons choisi plusieurs prestataires de transport. L’UCG n’était pas la seule, il y en a au moins cinq ou six”.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom