Juan Carlos choque l’Espagne en s’installant aux Emirats arabes unis !

“La pire destination possible… Juan Carlos aggrave la crise”: le choix de l’ancien roi d’Espagne de s’installer aux Emirats arabes unis pour s’éloigner d’un scandale de corruption directement lié aux pays du Golfe n’a fait qu’attiser la tempête qui souffle sur la monarchie.

Après deux semaines de spéculations médiatiques, après 14 jours de silence en guise de réponse aux questions des journalistes, la Maison d’Espagne a finalement confirmé par un simple SMS le lieu de résidence de l’ex-roi d’Espagne, Juan Carlos Ier «Sa Majesté le roi Juan Carlos a indiqué à la Maison de Sa Majesté le roi de communiquer que le 3 août dernier, elle s’est déplacée aux Émirats arabes unis, où elle demeure actuellement», indique le message envoyé lundi après-midi à la presse. 

Le roi émérite vit donc à Abu Dhabi, et cela depuis le jour de l’annonce de sa décision de quitter l’Espagne. Cette mesure avait été justifiée, dans une lettre de Juan Carlos à son fils Felipe VI, par le souci d’éviter que «certains événements passés de [sa] vie privée» n’entravent «l’exercice des hautes responsabilités [du roi actuel] dans le calme et la tranquillité»

Le mystère devenait cependant de plus en plus difficile à gérer. Le premier ministre, Pedro Sanchez, qui, dans un premier temps, avait même affirmé ne pas savoir où se trouvait l’ancien chef de l’Etat, s’en remettait au palais de la Zarzuela − la résidence royale −, qui laissait entendre que l’annonce appartenait au seul Juan Carlos.

« La pire destination possible »

Son choix a été unanimement critiqué. « La pire destination possible », a titré le quotidien conservateur ABC dans une tribune. Le dimanche, ce journal traditionnellement favorable à la Couronne publiait un sondage selon lequel plus de la moitié des Espagnols (56 %) estimaient que l’ancien monarque n’aurait pas dû partir.

Celui-ci ne fait pour l’instant l’objet d’aucune enquête, mais deux procureurs, un Suisse et un Espagnol, se penchent sur sa fortune à la suite des allégations d’une ancienne maîtresse, Corinna Larsen, qui l’aurait aidé à cacher des millions d’euros de pots-de-vin présumés versés par la monarchie saoudienne.

Autant dire que sa présence aux Emirats ne va pas contribuer à améliorer son image. Personne ne sait s’il compte rester à Abou Dhabi ni qui couvre ses frais de séjour. En mars 2020, son fils, Felipe VI, lui a retiré les fonds qui lui sont d’ordinaire alloués, près de 195 000 euros par an. Juan Carlos, qui a abdiqué en 2014, n’exerce plus de fonctions officielles depuis juin 2019, mais il fait toujours partie de la famille royale et, à ce titre, doit révéler les « cadeaux institutionnels » qu’il reçoit.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom