King Fahd Palace : Un autre mega-scandale (Par Adama Gaye)

L’ami Pierre Mbow, Directeur General, comme son patron, Racine Sy, ne sont guère convaincants concernant le King Fahd Palace, longtemps le fleuron de l’hôtellerie sénégalaise, qui se meurt parce que rattrapé par les deals malhonnêtes de légèreté et prévarication autour de sa cession illégale. Il est coronavirusé par l’épidémie de la Covid19.

J’ai connu Mbow il y a plus de 25 ans lors d’une soirée organisée à Saly Portudal par la sympathique Fabienne Diouf et à laquelle en compagnie de mon copain Jean-Baptiste Placca j’étais venu prendre part en provenance de Paris.

Pierre Mbow était devenu le patron du Savannah hôtel par la suite.

Quant à Racine Sy, nos chemins se sont croisés la première fois sur un vol de la défunte compagnie Belge Sabena. C’était en février 1988. Je venais de faire grand bruit au Sénégal à l’occasion de la présidentielle qui s’y était tenue en février, cette année-là.

Racine s’était levé de son siège pour venir me féliciter.

En rappelant ces rencontres du destin, le projet est cependant de rappeler que nos routes ont divergé. Et en parlant ce matin de la crise qui étrangle le King Fahd Palace, c’est surtout pour dire qu’il est grand temps que les Sénégalais récupèrent cet hôtel qui a été spolié, aliéné, par un sénile Abdoulaye Wade, qui, d’un trait de plume, l’a quasiment offert à Racine Sy sans meme recueillir l’avis du peuple sénégalais dont c’est la propriété.

Regardez ce bijou construit pour le Sénégal en 1991 par l’Arabie saoudite pour notre pays afin qu’il puisse accueillir dignement ses hôtes lors du Sommet post-1ère guerre du Golfe persique, probablement en récompense à l’engagemenf militaire de notre pays à ses côtés face à l’armée irakienne de Saddam Hussein qui avait envahi un an plus tôt le Koweït.

Cet hôtel, l’emprise foncière primordiale et très vaste qu’il occupe, ses équipements, sont des biens qui coûtent des milliards.

Or, parce que Racine Sy était l’un de ses plus zélés larbins avant de le trahir, Wade n’a pas regardé sur ce qu’il lui offrait en cadeau.

Cela s’est passé en 2012. Connu pour être un destructeur de valeurs hôtelières, Racine Sy n’en a pas seulement fait de même avec cet hôtel de luxe qu’il a transformé en Titanic mais il a fragilisé, anéanti la vie et la carrière de dizaines d’employés de l’établissement.

N’en rajoutons pas. Il est temps que la bêtise de Wade soit corrigée et que l’hôtel, considéré par Pierre Mbow comme un patrimoine national, dans le discours qu’il a prononcé aujourd’hui sur sa situation, soit reversé dans les actifs publics du pays.

C’est d’une mega-arnaque qu’il s’agit et il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Racine, rends nous notre hôtel. Nous avons le sang chaud. L’escroquerie a trop duré ! Et les meilleures farces sont les plus courtes…

Cette spoliation est pire que celle des oligarques Russes qui avaient partagé entre eux les actifs de l’ex-Union Soviétique et davantage que les reproches foncières qui hantent les nuits d’un autre prédateur, le président du club des investruands, Babacar Ngom.

Racine, adou hôtel, Wassalam.

Adama Gaye

Caire 3 juillet 2020


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom