La jeune femme qui a accusé Chris Brown de viol raconte sa nuit d’horreur sans tabou

La jeune femme qui accuse Chris Brown de viol a fait le récit de la nuit parisienne passée avec le chanteur dans une interview au «Parisien». 

Chris Brown a passé plusieurs heures en garde à vue à Paris. Une jeune femme accuse le chanteur américain, mais également un de ses amis et son garde du corps, de l’avoir violée dans la nuit du 15 au 16 janvier dans la suite de son hôtel, le Mandarin Oriental. Les trois hommes ont été relâchés mardi 22 janvier sans faire l’objet de poursuites, mais une enquête est en cours. A sa sortie de garde à vue, Chris Brown a insulté la victime présumée sur les réseaux sociaux -avant d’effacer la publication- et a nié les faits. La jeune femme de 25 ans, elle, maintient ses accusations dans une interview accordée au «Parisien».

«J’ai vécu un cauchemar. Et le pire, c’est que j’ai le sentiment d’être tombée dans un piège, d’avoir été victime d’un système, qui fonctionne avec un mode opératoire bien rodé», dénonce-t-elle dans le quotidien. Celle que les médias ont surnommé Karima raconte que c’est un barman qui lui a proposé de passer une soirée avec Chris Brown, qu’elle ne connaissait pas. Elle se serait alors rendue à son hôtel où «de nombreuses filles» attendaient déjà dans le hall. Elles ont ensuite passé la soirée en boîte de nuit avec la star avant de retourner après 3 heures du matin au Mandarin Oriental.

«L’ambiance s’est vite dégradée. Il y avait de la fumée de cannabis partout. De le musique sur laquelle personne ne dansait. Et tout le monde prenait de la cocaïne. Chris Brown particulièrement, qui s’est mis à parler tout seul, et à arpenter nerveusement la suite, faisant des allers-retours vers la terrasse. J’ai décidé de partir, et d’aller aux toilettes avant», poursuit-elle. C’est à ce moment là que, selon elle, Chris Brown l’aurait attrapée «violemment par le bras» avant de la conduire dans un dressing où il l’aurait violée.

« Je suis épuisée, sous tranquillisants. Je n’ai pas pu reprendre les cours »

Elle a ensuite voulu «s’enfuir» mais devait récupérer son portable que les proches du chanteur avait pris durant la soirée. «J’ai demandé au garde du corps de me le rendre. Il m’a dit qu’ils étaient dans sa chambre. Nous sommes descendus au sixième étage et, là, ça a recommencé. De même qu’avec un autre proche de Chris Brown, encore une fois dans la chambre de ce dernier au sixième.» Karima est alors rentrée chez elle «brisée, en larmes», avec l’intention de porter plainte le matin même. Mais elle n’en a «pas eu la force».

Aujourd’hui, celle qui étudie le théâtre affirme que sa «vie est bouleversée». «Je suis épuisée, sous tranquillisants. Je n’ai pas pu reprendre les cours.» Elle déclare aussi avoir été appelée «une dizaine de fois» par des membres de l’entourage de Chris Brown. «Comme je les ai bloqués, ils sont passés par une fille, une Française qui connaît la star, et que je connais un peu. Elle m’a expliqué que j’allais me retrouver dans la m…, et m’a demandé si je voulais « un arrangement »». «Arrangement» qu’elle aurait refusé. «Si j’ai porté plainte, ce n’est pas pour l’argent. Ce que je veux, c’est la justice. Et que l’horreur de ce que j’ai subie n’arrive à aucune autre fille. Ces gens ont le pouvoir, ils se comportent comme s’ils pouvaient faire tout ce qu’ils veulent à des jeunes filles.» Elle place désormais toute sa confiance en la justice pour reconnaître que son témoignage «est vrai».

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom