La « lettre d’adieu » d’Hitler vendue aux enchères

Dans le télégramme, le leader nazi Adolf Hitler explique qu’il refuse de fuir Berlin. Quelques jours plus tard, il mettait un terme à son existence.

Les derniers mots rédigés par Adolf Hitler étaient adressés au maréchal Ferdinand Schörner, qui l’encourageait à fuir Berlin assiégée. Le dirigeant s’y refusait: « Je reste à Berlin pour participer honorablement à la bataille décisive de l’Allemagne et donner l’exemple à ceux qui restent. Je crois que je rends ainsi le plus grand service que l’on puisse rendre, en ce moment, dans le pays ».

Selon Bill Panagopulos, qui participe à la vente aux enchères du document, il s’agit là d’un « document unique ». Le télégramme sera vendu les 30 avril et 1er mai, dans le Maryland. L’expert en ventes poursuit: « On peut considérer ce document comme la lettre de suicide d’Adolf Hitler. Il n’y a pas d’autre preuve écrite où il dit qu’il restera, quoi qu’il arrive, à Berlin et y mourra ».

Dans le télégramme, Hitler se décrit comme un dirigeant courageux, animé par un but absolu. Le 30 avril 1945, il se suicidait avec Eva Braun

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom