La NASA aurait découvert des traces de vie sur Mars depuis 1976 !

Hormis le fait d’y poser les pieds un jour, la question qui tracasse le plus les scientifiques à cette heure-ci concerne la vie sur Mars. Les diverses agences mondiales ont dépensé des milliards de dollars pendant des décennies pour tenter d’y répondre, sans tenir compte d’une source vieille de 43 ans.

Dans un article publié par Scientific American, Gilbert Levin un ancien scientifique de la NASA explique que lui et ses équipes auraient déjà découvert que nous ne sommes pas seuls dans l’univers, et ce pendant la mission Viking orchestrée par la NASA en 1976. À cette occasion, la NASA avait fait envoyer plusieurs orbiteurs et atterrisseurs sur Mars pour rapporter plusieurs images de l’environnement martien, il s’agissait d’une première pour les États-Unis.

Pourquoi la NASA ne se penche-t-elle pas sur ces trouvailles ?

Selon Gilbert Levin cette exploration se serait avérée positive en rapportant quelques pistes intéressantes en ce qui concerne la vie sur Mars. Dans le cadre de cette expérience, l’atterrisseur a mélangé un échantillon de sol martien avec une solution nutritive à base d’azote qui a été « marquée » avec un composé de carbone radioactif unique. Si les micro-organismes du sol de la planète rouge métabolisaient des nutriments, ils libéreraient du gaz carbonique radioactif.

M. Levin explique à quel point les résultats de cette expérience ont été positifs pour les deux atterrisseurs séparés par une distance de 4000 miles, soit plus de 6000 kilomètres. Ces résultats en plus de milliers d’essais réalisés avant cela font que Gilbert Levin est catégorique. Ce dernier appuie sa conclusion sur les preuves obtenues après les missions Viking de la NASA, y compris les preuves d’eau à la surface, de méthane, d’ammoniac et même d’éléments semblables à des vers qui apparaissent sur les images prises par le rover Curiosity de la NASA.

Aux yeux de M. Levin, la NASA continue de fermer les yeux, plutôt que de continuer à investir des sommes astronomiques avec la préparation du prochain rover Mars 2020 de la NASA, le scientifique retraité pense que ses homologues devraient approfondir les résultats de ses expériences des années 1970 et effectuer des essais similaires.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom