La situation de Peugeot en Chine vire au catastrophe

PSA met en avant des résultats records, aussi bien pour les ventes que pour les finances. Mais tout n’est pas rose. Dans le bilan des immatriculations, on l’a dit plusieurs fois, le groupe est trop dépendant de l’Europe.

Il est pourtant bien présent dans des régions clés du globe, à commencer par la Chine, premier marché mondial. Mais PSA est à la peine dans l’Empire du Milieu… et c’est un euphémisme. La situation vire en effet à la catastrophe ! Dans la région « Chine/Asie du Sud Est », les ventes ont reculé de 32 % en 2018. La chute a notamment été lourde pour Peugeot, avec – 42 %. Et cela fait des années que cela dure, avec déjà un recul de 37 % pour l’exercice précédent.

Malheureusement, la descente aux enfers se poursuit, car les immatriculations de PSA dans cette région ont encore plongé. C’est même l’effondrement, avec – 60 % au premier trimestre 2019, soit 36 000 livraisons. Une situation incompréhensible après le lancement de nouveautés, comme le Citroën C5 Aircross et le DS7 Crossback. Si ce mauvais rythme est tenu, la barre des 100 000 immatriculations sera à peine dépassée.

Dès 2017, Carlos Tavares tirait la sonnette d’alarme, parlant de situation inacceptable. On imagine qu’il doit bouillir, car le groupe est maintenant très, très loin de ses objectifs. Il visait un million d’unités en 2018, un but qui était raisonnable il y a quelques années car PSA écoulait en 2014 plus de 700 000 autos sur cette région.

Parmi les raisons évoquées, Carlos Tavares pointe les lenteurs de décision avec son allié local Dongfeng, qui auraient pénalisé les stratégies des marques françaises. Des experts du milieu mettent aussi en avant les prix élevés des modèles de PSA par rapport à la concurrence locale.

Mais Carlos Tavares garde espoir. À Genève, il déclarait : « On est capable de le faire. Nous sommes des gens très persistants et on n’abandonne jamais ». Son groupe a une bonne base pour se relancer, avec les capacités de production et le réseau commercial. Il devrait devenir majoritaire dans son partenariat avec Dongfeng pour avoir plus de libertés.

Avec AFP.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom