La Société Générale filiale mère de la SGBS au Sénégal va supprimer 1600 postes

Cette une grosse cure d’austérité que vient d’annoncer la Société Générale filiale mère de la SGBS au Sénégal. La banque française a en effet indiqué aux organisations syndicales vouloir supprimer quelque 1.600 postes dans le monde​, dont environ 700 en France, notamment dans sa banque de financement et d’investissement (BFI), a-t-on appris lundi soir de sources syndicales.

« La direction a présenté aux organisations syndicales un plan d’économies » lors d’une réunion à la Défense, son siège, a indiqué à l’AFP Khalid Bel Hadaoui, délégué CFDT Société Générale. « Le détail du plan sera communiqué mardi matin aux élus », précise la CGT dans un communiqué, qui évoque 1.200 suppressions de postes pour la seule BFI de la banque.

Un vaste plan de transformation engagé depuis 2015 par la Société Générale

Dans l’Hexagone, la banque souhaite supprimer environ 500 postes dans la BFI et 171 dans son activité de banque de détail et de services financiers internationaux, d’après la CFDT et la CGT. Ces suppressions de postes doivent se faire dans le cadre d’une rupture conventionnelle collective (RCC), c’est-à-dire via des départs volontaires, a indiqué Khalid Bel Hadaoui. Cette RCC a notamment été mise en place par les « ordonnances Macron » réformant le Code du travail.

 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom