Le président de la Cour d’Appel ​Demba Kandji exhorte les nouveaux magistrats à “toujours affiner leurs compétences

Neufs (9) magistrats issus de la promotion de 2015-2017 du Centre de formation judiciaire (CFJ) viennent de prêter serment ce vendredi au palais de justice de Dakar. A cette occasion, le Premier président de la Cour d’Appel de Dakar, Demba Kandji a exhorté, les nouveaux magistrats à "toujours affiner" leurs compétences et à "se conduire dignes et loyaux" dans l’exercice de leur profession.

Venu recevoir le serment des 9 nouveaux magistrats, le président de la Cour d’appel de Dakar Demba Kandji a souligné sur le site Aps que : « l’exercice du métier ‘de magistrat) exige un rapport particulier avec le temps. Vous devez toujours affiner vos compétences dans ce contexte actuel du monde et vous conduire en digne et loyal magistrat ».
Selon M. Kandji cette prestation de serment va radicalement changer la vie des magistrats. « Vous serez sans partie et sans passion », dit-il à l’endroit de ces 9 juges nommés suppléants de deuxième échelon dans le ressort de la Cour d’appel de Dakar.
La promotion 2015-2017 a produit au total 30 magistrats, les 9 sont affectés à Dakar et le reste est ventilé dans les quatre autres Cours d’Appel.
Pour sa part, Me Mbaye Guèye, bâtonnier de l’ordre des avocats  a invité les récipiendaires à faire preuve de discrétion et de réserve dans un monde où toutes les valeurs sont en train d’être remises en Cause.
Pour lui, « juger ses semblables est un honneur et un sacerdoce. Il ne s’agit pas de mettre en valeur votre personne mais de mesurer toute la responsabilité de votre mission ».
« Juger n’est pas un honneur ou une charge mais c’est une exigence d’humilité permanente », a laissé entendre le procureur général près la Cour d’Appel, Lansana Diaby Siby, qui a également indiqué dans son réquisitoire que “cette fonction difficile nécessite un engagement personnel et à chaque instant une veille éthique et déontologique”.
Il conclut  : « vous devez en toute circonstance garder le recul et la sérénité pour prendre une décision car être magistrat n’est pas une profession mais un état d’esprit et un engagement perpétuel ».

Pressafrik


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom