Le Synpics en colère contre la DIC après sa descente forcée chez Jean Meissa Diop

Aux trousses d’un journaliste, des éléments de la Dic ont fait “une descente musclée”, chez le journaliste-formateur Jean Meissa Diop ce matin. Le Synpics parle d’”agression” et dénonce. “ Agression, parce que des éléments supposés appartenir à la police, se sont présentés chez lui, sans présenter de mandat.

Ils sont entrés dans son intimité, dans sa chambre pour violenter sa femme, au motif qu’ils rechercheraient un journaliste”, s’indigne le secrétaire général du syndicat des professionnels de l’information et de la communication, dans une déclaration publique.

“Je voudrai dire à ces éléments de la police, malgré tout le respect qu’on leur doit, on ne saurait tolérer des comportements qui sont aux antipodes de la loi. Même leur chef, n’est pas au dessus de la loi. Il faut que l’on comprenne que ce pays a des règles”, s’insurge Bamba Kassé, d’une voix coléreuse.

“Si l’objectif, conclut le syndicaliste, est d’intimider les journalistes, cela ne passera pas”.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom