Leaving Neverland : pourquoi les accusateurs de Michael Jackson ont-ils changé de version ? (VIDEO)

Alors qu’ils avaient tous deux innocenté Michael Jackson, James Safechuck et Wade Robson sonnent désormais la charge contre la star et l’accusent de pédophilie. Pourquoi ont-il changé de version ? Eléments d’explication avec la parole des intéressés et celle du réalisateur de Leaving Neverland.

Dans Leaving Neverland, diffusé ce jeudi 21 mars sur M6Wade Robson et James Safechuck, aujourd’hui âgés de 36 et 41 ans, décrivent en détails les agressions sexuelles qu’ils auraient subies de la part de Michael Jackson durant leur enfance. Après la diffusion de ce documentaire au Festival de Sundance, aux Etats-unis, le clan Jackson est immédiatement monté au créneau dénonçant un “lynchage public” et soulignant que les deux hommes avaient dans le passé pris la défense de la star.

⋙ “C’est Michael Jackson la victime” : l’ex-productrice du chanteur défunt ne croit pas aux accusations de pédophilie… (VIDEO)

En 2005, lors d’un retentissant procès intenté contre Michael JacksonWade Robson avait en effet été le premier témoin appelé à la barre par la défense de la star. Et ses déclarations avaient pesé très lourd dans la décision finale de ne pas condamner Michael Jackson.

Dan Reed, le réalisateur de Leaving Neverland n’est absolument pas étonné dans ce retournement de veste : “C’est vrai, l’un est l’autre ont précédemment témoigné en faveur de Michael Jackson. Mais le film montre bien le chemin qu’ils ont dû parcourir pour accepter les faits et sortir du silence. Ils sont victimes d’un mécanisme classique de déni et ont dû faire un long cheminement psychologique avant d’en sortir. A travers le récit de Wade, j’ai compris de manière très pratique et concrète comment on tombe amoureux de son propre prédateur et comment on finit par construire toute sa vie autour d’un mensonge.

Invités sur le plateau d’Oprah Winfrey après la diffusion de Leaving Neverland sur HBO, les deux accusateurs ont expliqué pourquoi ils avaient dans un premier temps pris la défense de Michael Jackson: “Si j’avais remis en cause Michael et mon histoire avec lui, il aurait fallu que je remette en cause toute ma vie“, a notamment dit Wade Robson pour justifier son attitude lors du procès de 2005. De son côté, James Safechuck est revenu sur l’attitude de Michael Jackson à son égard à l’époque des accusations “Il venait pleurer auprès de toi parce qu’il se sentait si seul. Tu voulais être là pour lui.

Wade Robson et James Safechuck ont tous deux fait une grave dépression après la naissance de leur premier enfant. “L’arrivée de ces gamins a clairement été un point de bascule pour le deux hommes, qui n’ont plus pu vivre dans le mensonge” analyse Dan Reed.

Si Michael Jackson est mort en 2009, ses sociétés existent toujours et rapportent gros à ses ayant droit. Wade Robson et James Safechuck soutiennent que les salariés de ces entreprises et notamment les assistants personnels de la star ont servi d’entremetteurs entre leur famille et Michael Jackson. La plainte qu’ils ont déposé en 2013 a été rejetée pour des questions de forme mais un autre procès devrait très prochainement s’ouvrir en Californie assure leur avocat Vince Finaldi.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom