Les Emirats arabes unis avancent leurs pions au Sénégal (Le Monde)

Le journal “le Monde” s’est intéressé aux investissements émiratis qui se multiplient au Sénégal. Il donne comme exemple le projet de port en eau profonde de Ndayane piloté par l’opérateur Dubaï Port World, qui a terme sera le plus grand port de l’Afrique de l’Ouest.

Le groupe émirati Dubaï Port World (DP World) va investir plus de 840 millions de dollars pour réaliser la première phase du port en eau profonde de Ndayane, à 70 kilomètres de Dakar, la capitale sénégalaise. L’accord pour la construction de ce port et de sa zone économique spéciale sur 1 200 hectares a été signé fin décembre 2020 avec le troisième exploitant portuaire mondial, concrétisant « le plus important investissement privé de l’histoire du Sénégal », comme s’en est aussitôt félicité le président Macky Sall.

Du côté du Sénégal, ce projet ambitieux traduit la volonté du pays de diversifier ses partenaires étrangers. « Nous avons beaucoup travaillé avec la France et l’Occident. En 2000, nous nous sommes aussi tournés vers la Chine, puis vers la Turquie et maintenant le Moyen-Orient », résume Khadim Bamba Diagne, enseignant chercheur au laboratoire d’analyse de recherche économique et monétaire.

Avec 43 % du stock d’investissements directs étrangers, la France demeure le premier investisseur dans le pays, mais son poids s’effrite face à ces nouveaux arrivants. « Multiplier les partenaires financiers permet au Sénégal d’apprécier les offres et de choisir en fonction de ses propres intérêts », continue l’économiste.

Le chef de l’Etat s’est d’ailleurs voulu rassurant sur les implications en termes de souveraineté de cet investissement sans précédent. Le Sénégal, a-t-il assuré, « sera actionnaire dans la société concessionnaire, comme il l’est désormais pour les autoroutes à péage ».

« Hub logistique international »

Le partenariat avec les Emirats arabes unis date de 2008, quand DP World a été choisi pour gérer le port autonome de Dakar. « Au total, 125 milliards de francs CFA [190,5 millions d’euros] ont été mobilisés pour acquérir du matériel et des équipements performants, et pour renforcer la compétitivité de Dakar en Afrique de l’Ouest », détaille Ali Sultan Rashid Alharbi, ambassadeur des Emirats au Sénégal, fier de préciser que 500 emplois permanents ont été créés, principalement occupés par des Sénégalais.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom