L’Ethiopie reconnaît avoir abattu par erreur un avion d’une compagnie Kényane

Les officiels éthiopiens ont reconnu cette semaine avoir abattu « par erreur » l’avion humanitaire kényan qui s’est écrasé il y a quelques jours à Berdale, en Somalie. C’est ce que rapportent plusieurs médias kényans citant un document officiel produit par l’armée éthiopienne.

Selon les informations relayées, l’incident serait dû à un manque de communication. L’appareil qui transportait des équipements médicaux à destination du Kenya aurait fait preuve d’un « comportement suspect » en survolant la base des troupes éthiopiennes. « Lorsqu’un avion arrive à Berdale, la direction habituelle d’atterrissage est est-ouest, mais l’avion volait d’ouest-est pour atterrir au-dessus du camp de base, plus près du sol », indique la lettre d’explication produite par l’armée éthiopienne. Cette situation aurait poussé les soldats éthiopiens à craindre une attaque suicide, précipitant de ce fait l’abattage de l’appareil.

Malgré cet aveu de culpabilité, de nombreuses questions demeurent sans réponses sur les circonstances exactes du drame. Selon toute vraisemblance, les soldats éthiopiens qui ont abattu l’avion ne faisaient pas partie de la Mission de l’Union africaine en Somalie (AMISOM), et les raisons de leur présence restent obscures. Une enquête conjointe menée par l’Ethiopie, le Kenya et la Somalie devrait bientôt débuter afin de faire la lumière sur l’affaire.

Pour rappel, l’avion qui avait pris départ de Mogadiscio pour le Kenya, appartient à la compagnie African Express Airways. Il comptait à son bord quatre Kényans et deux Somaliens tous tués dans l’attaque.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom