Liberté provisoire accordée à Bobuacar Diop mais refusée à Guy M. Sagna

Le Procureur de la République a accordé vendredi une liberté provisoire au Dr Babacar Diop et quatre des étudiants écroués depuis la première manifestation contre la hausse du prix de l’électricité. Trois autres de leurs codétenus sont restés dans les liens de la détention. Leur avocat dénonce un « projet particulier » contre ces manifestants.

Le Parquet s’est opposé à la liberté provisoire du secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine  »Frapp France Dégage », Guy Marius Sagna, Fallou Gallas Seck et Ousmane Sarr. « Déjà le fait que Guy Marius Sagna et les deux autres n’ont pas été acheminés à la Maison d’arrêt lors de leur arrestation, mais au Camp pénal, c’est une pétition, alors qu’ils sont en instruction« , a déclaré sur Rfm Me Khoureychi Ba, ajoutant qu’ils (Ndlr: les autorités judiciaires) ont peut-être un projet particulier contre Guy Marius Sagna et ces garçons-là.

Nature du projet

L’avocat de dire qu’il ne sait pas exactement ce que les autorités mijotent. « Le Procureur doit libérer tout le monde. Je ne comprends pas cet ostracisme. Je ne parle pas de Guy Marius parce qu’il est poursuivi pour quatre chefs d’inculpations. Mais les deux autres, en l’occurrence Fallou Gallas et Ousmane Sarr ainsi que les autres ont été poursuivis pour participation à une manifestation interdite. Donc, ils doivent être libérés parce qu’il cela peut-être considéré comme deux poids deux mesures« , a dit la robe noire, indiquant de passage qu’il apprécie la libération du Dr Bababar Diop et des étudiants.

Machiavélisme 

Me Khoureychi Ba a aussi dénoncé ce qu’il considère comme du « Machiavélisme » dans le traitement des dossiers des détenus. Selon l’avocat, aucun jury qui connait le droit ne doit accepter ni appliquer « ces genres de combinaisons« . « Juridiquement, ils ont une seule possibilité sur les 9 personnes : pour le cas de Guy Marius Sagna, ils peuvent ne pas lui accorder une liberté provisoire. Et si jamais ils le faisaient par erreur, en retournant sur les dispositions combinées du code pénal et du code de procédure pénal, ils sauront qu’ils n’ont aucune base légale pour maintenir Guy Marius Sagna en prison« , a-t-il détaillé.

Guy, héros national 

En essayant de trouver les causes pour lesquelles le secrétaire administratif du Front pour une Révolution Anti-impérialiste Populaire et Panafricaine  »Frapp France Dégage » est toujours dans les liens de la détention, Me Khoureychi Ba peste : « Ils l’ont maintenu en prison, peut-être parce qu’il (Ndlr: Guy Marius Sagna) incarne la figure de héros national ou figure de l’homme du refus”.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom