Ligoté, séquestré et dépouillé de ses biens : Le marabout Saliou Ndiaye dit avoir vécu l’enfer !

Le parquet a requis des peines allant de 6 mois à 2 ans de prison ferme, contre les prévenus, Abdoulaye Diop, Djily Diop, Abdou Ndiaye et Moussa Ndiaye. Lesquels ont comparu, ce mardi, à la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar pour les faits d’association de malfaiteurs, vol en réunion et recel.

Devant le prétoire la partie civile, Saliou Ndiaye, marabout de son état, est revenu sur le film de sa mésaventure. C’était le 18 août dernier. Ce jour-là, il a reçu l’appel téléphonique d’un certain Diop qui sollicitait ses prières. Ils se sont donnés rendez-vous dans un endroit aux Parcelles assainies. Arrivée sur les lieux, Saliou Ndiaye s’est retrouvé devant trois gros gaillards qui l’ont invité à prendre place.

Ce qu’il fait sans arrière-pensée. Il ignorait complètement que les trois hommes avaient déjà ourdi leur plan qu’ils n’ont pas tardé à exécuter. « Ils m’ont séquestré, ligoté avant de me dépouiller de tous mes biens », a confié le plaignant aux éléments enquêteurs. Il n’a pas comparu, ce mardi, devant le prétoire.

Des accusations qui ont été battues en brèche par les prévenus. Présumé cerveau de la bande, Abdoulaye Diop a disculpé ses co-prévenus avant d’indexer le plaignant comme étant le véritable escroc. Dans sa version des faits, il a soutenu avoir fait la connaissance de Saliou Ndiaye lors d’un voyage à l’intérieur du pays qu’ils ont effectué ensemble.

« Nous étions dans le même véhicule et, lors de nos discussions, il m’a fait savoir qu’il était un Mbacké-Mbacké et qu’il avait des pouvoirs mystiques. Il m’avait dit qu’il avait le pouvoir de multiplier des billets de banque. Je lui ai remis 4,5 millions de francs CFA qu’il devait multiplier. Hélas, il est parti avec mon argent avant de revenir m’accuser », a expliqué Saliou Ndiaye, qui n’a fourni aucune preuve attestant la remise du montant évoqué.

Cependant, il a fait savoir qu’il voulait déposer une plainte contre Saliou Ndiaye pour charlatanisme et ce dernier l’aurait supplié de ne pas en arriver là. « C’est sur ses entrefaites qu’il m’a remis son véhicule, la somme de 1 million FCFA et deux téléphones en guise de remboursement des 4,5 millions FCFA que je lui avais remis », explique encore le prévenu Abdoulaye Diop. Ses co-prévenus ont également nié les faits.

Dans son réquisitoire, le procureur n’a pas cru aux versions des prévenus. Estimant que les faits qui leur sont imputés ne souffrent d’aucune contestation, il a requis 2 ans ferme contre Abdoulaye Diop, 1 an contre Abdou Ndiaye et Djily Diop et 6 mois ferme contre Moussa Ndiaye.

Les avocats de la défense ont, lors de leurs plaidoiries, sollicité la relaxe pure et simple des prévenus. Ce, disent-ils, parce qu’il n’y a aucune preuve attestant la culpabilité de ces derniers. Le tribunal rendra sa décision le 26 novembre prochain.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom