“Macky Sall a accepte d’amnistier Karim Wade mais c’est son père qui a refusé” : Les grosses révélations de Bara Dolly

    Serigne Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly à fait une grosse révélation sur le cas Karim Wade. Selon , “Macky accepte d’amnistier Karim, mais c’est Wade qui bloque le dossier“. Et, d’après le parlementaire, ce serait sur recommandation du Khalife Général des mourides, Serigne Mountakha Mbacké, que le président de la République, Macky Sall a accepté d’accorder une amnistie générale à Wade-fils.

    “Me Assane Dioma et moi avions déjà travaillé sur un projet de loi d’amnistie Générale en faveur de Karim Wade. Et au moment de le déposer à l’Assemblée nationale, le président Abdoulaye Wade m’a convoqué en même temps que Me Seydou Diagne, Doudou Wade et Serigne Cheikh Mbacké Dolly, mon grand frère, pour me demander de mettre un terme à cette initiative. Il m’a clairement demandé de ne pas soumettre cette proposition de loi d’amnistie à l’Assemblée nationale, sous prétexte qu’on aurait dû demander sa permission avant de prendre une quelconque initiative sur des questions qui concernent son fils”, a expliqué le député de “Bok Gis Gis” à Igfm.

    Le député qui se dit, d’après toujours la même source, toujours stupéfait par la décision de Me Wade, a souligné que Macky Sall avait déjà déclenché la procédure en donnant des instructions aux députés de la coalition au pouvoir.

    “Il est également très important de souligner que, durant cette même période, le Chef de l’Etat Macky Sall avait donné des instructions au Groupe parlementaire de Benno Bokk yakkar d’étudier le projet de loi pour l’amnistie de Karim Wade. Je vous affirme et vous confirme que le président Macky Sall est d’accord pour amnistier Karim Wade, mais c’est Wade qui bloque le processus. Macky Sall a pris cette décision suite à la demande du Khalife général des mourides. Serigne Mountakha Mbacké avait également demandé à Abdoulaye Wade de ne pas s’opposer à cette loi d’Amnistie pour Karim, mais Wade n’a pas encore donné une suite favorable à cette demande“, poursuit-il.

    “D’après les informations que je détiens, cette position de l’ancien président du Sénégal est motivée par une question d’honneur. Puisqu’accepter l’Amnistie pour Karim reviendrait à reconnaître en quelque sorte que toutes les charges imputées à son fils sont avérées. C’est la seule et simple raison pour laquelle il bloque ce dossier. Par ailleurs, il souhaite que le procès soit rouvert car, jusqu’à présent, il dénonce une injustice à l’encontre de son fils“, signale-t-il.


    PARTAGER

    FAIRE UN COMMENTAIRE

    SVP faire un commentaire !
    SVP entrer ici votre nom