MAcky Sall s’attaque à un « tabou » vieux de 23 ans : La réforme de l’administration sénégalaise

Longtemps évoquée et récemment annoncée par le président Macky Sall, la réforme de l’administration constitue la dernière grande priorité que le Gouvernement compte mettre en œuvre pour soutenir les efforts vers l’émergence et le développement.

À cet effet, le focus sera mis sur l’amélioration de la qualité du service public rendu aux usagers ; l’amélioration de la productivité de l’administration publique par la mise en place d’un système de gestion de la performance ; l’adaptation du cadre organisationnel et institutionnel de l’Administration publique aux exigences du monde moderne ; la réduction des délais de traitement des dossiers des usagers (parcours de vie) du service public’’, a indiqué le ministère des Finances et du Budget, à travers un document.

En effet, le premier organisme public chargé de réfléchir sur les axes de la réforme administrative est le «Comité d’animation des structures administratives » créé en 1966. Depuis, l’Administration sénégalaise a été le centre et l’objet de nombreuses réformes, dont le but est d’améliorer l’efficacité et le rendement du service public.

Au lendemain de l’indépendance, le Sénégal a hérité d’une architecture administrative conçue pour les pays de l’Afrique Occidentale Française(AOF), ce qui a nécessité un important effort d’adaptation pour le redimensionnement des structures à l’échelle du pays et la prise en charge de nouvelles créations. Durant cette période, l’Etat a développé des politiques très volontaristes, en prenant en charge tous les secteurs de la vie économique et sociale, pour combler les carences, voire l’inexistence d’un secteur privé national. C’était l’Etat Prométhée ou plus simplement le phénomène d’étatisation.

« Pour la bonne mise en œuvre du Programme d’appui à la modernisation de l’administration (Pama), le Gouvernement a décidé d’inscrire dans le Budget 2020, un montant de 500 millions de francs’’, a précisé la Direction de la programmation budgétaire dans la loi de finances pour l’année 2020.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom