Malversation portant sur 10 milliards CFA : Ndongo Diao et Goumalo Seck condamnés à payer 250 millions CFA

Ndongo Diao et Daniel Goumalo Seck ont comparu ce jeudi devant la chambre de discipline et financière de la Cour des comptes, pour ne pas avoir respecté certaines formalités liées à des passations de marché. Suffisant pour que le maître des poursuites réclame une amende de 250 millions.

À l’issue d’un procès d’une journée, le parquet a requis une amende de 150 millions de Fcfa à l’encontre du principal prévenu, Ndongo Diao. Daniel Goumalo Seck devra s’acquitter d’une amende de 100 millions, selon le procureur près la Chambre de discipline et financière de la Cour des comptes.

Les juges de la Cour des comptes rendront leur décision, le 16 janvier 2020, pour ces anciens DG de l’Autorité de régulation des télécommunications et des postes (ARTP). À cette date, ils vont se rendre à la Cour des comptes pour prendre connaissance du délibéré.

Ils sont accusés d’avoir mis sur pied une entente ayant permis à des entreprises de décrocher de juteux marchés. C’est pourquoi les deux anciens DG de l’Artp sont poursuivis pour délits financiers. L’on apprend qu’ils sont mis en cause « dans un dossier judiciaire relativement au scandale de 10 milliards à l’Artp », selon un rapport de l’Ige (Inspection générale d’État), entre 2005 et 2012.

Ndongo Diao et Goumalo Seck sont jugés « pour des manquements dans le cadre de passation de marchés sans publicité suffisante par entente directe sans preuve », nous indique la même source. 

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom