Marlène Schiappa : « Avoir un utérus ne fait pas de moi une préposée au ramassage des plateaux ! »

Chaque dimanche, une personnalité raconte ses dimanches au JDD. Cette semaine, Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat à l’Egalité, dévoile les coulisses de sa journée… qui ressemble un peu aux autres jours.

Marlène Schiappa ne coupe jamais le moteur, même le dimanche. Peur du vide, de l’ennui, de l’agenda vierge. En témoignent ses quatre livres déjà parus depuis son entrée au gouvernement en mai 2017. « J’admire les gens qui sont ­capables de s’asseoir trois heures en forêt, confesse-t-elle. Moi, j’en suis incapable. Rien que dormir m’apparaît comme du temps perdu. J’ai toujours une foule de projets et d’événements en parallèle, des coups de fil à passer. Et je trouve très bien que ça ne s’arrête pas le dimanche. »

Je n’ai pas besoin d’alcool pour être désinhibée !

« Mes dimanches sont restés les mêmes que dans mon enfance », avoue la mère de famille, qui varie parfois avec une sortie au cinéma accompagnée de ses filles. « Je ne bois pas, je ne fume pas et je ne prends pas de café. Cela me permet de profiter pleinement de ces journées : quand je suis là, je suis vraiment là. J’ai vu tellement de gens qui ruinaient leur dimanche avec une gueule de bois. Moi, je n’ai pas besoin d’alcool pour être désinhibée! »

Schiappa juge Twitter « trop agressif »

L’ »addicte » aux réseaux sociaux admet qu’elle lâchera probablement Twitter, un média « trop agressif », quand elle quittera le gouvernement. « Mon dicton : méfie-toi des gens qui t’aiment sans te connaître car un jour ils te détesteront pour les mêmes raisons. Chaque jour m’en apporte la confirmation. » 

Marlène Schiappa est élue au Mans depuis 2014. Un jour, les adjoints au maire se réunissaient autour d’un plateau-­repas. Au moment de quitter les lieux, tous les hommes se sont levés, laissant naturellement aux femmes le soin de débarrasser. Elle leur a emboîté le pas sans hésiter. « Avoir un utérus ne fait pas de moi une préposée au ramassage des plateaux! », sourit-elle pour faire passer son message universel. Penauds, ces messieurs sont revenus débarrasser.


A voir également : Loi Schiappa les enfants ne sont pas mieux protégé

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom