MAROC : Un suspect arrêté après le meurtre de deux jeunes filles scandinaves

MAROC – Les deux touristes ont été retrouvées mortes alors qu’elles effectuaient une randonnée dans l’Atlas marocain. 

Un suspect a été arrêté ce mardi à Marrakech après la découverte des corps de deux jeunes randonneuses scandinaves dans le Haut-Atlas, une région prisée par les touristes au Maroc. Les recherches se poursuivent pour retrouver les autres suspects.

Louisa Vesterager Jespersen avait 24 ans, elle était danoise, Maren Ueland avait 28 ans et était norvégienne. Les deux jeunes filles étaient amies à l’université et comptaient rester un mois en vacances au Maroc. La mère de Maren Ueland décrit une jeune fille raisonnable: «Elles avaient pris toutes les précautions avant de s’embarquer pour ce voyage», déclare-t-elle à la radiotélévision norvégienne NRK. La mère de Louisa Vesterager Jespersen avait quant à elle fait part de ses inquiétudes à la jeune fille avant qu’elle ne parte.

La région bouclée

La police ne connaît pour l’instant pas les mobiles du meurtre. Les corps des deux touristes portaient des «traces de violences à l’arme blanche» sur le cou, selon les autorités locales. Selon le site d’informations marocain Média24, les criminels seraient au nombre de trois et auraient été identifiés grâce à la caméra d’un gîte voisin. Toujours d’après le site marocain, une carte d’identité aurait été retrouvée à proximité d’un bivouac établi par les suspects.

Depuis lundi, toute la région est bouclée par les forces de l’ordre et les randonnées sont interdites. Un dispositif de recherche important a été déployé, plusieurs brigades de gendarmes, une unité cynophile et un hélicoptère sont sur place. L’enquête est le fruit d’une collaboration entre le Bureau central d’investigation judiciaire (BCIJ) et la gendarmerie royale. Un policier norvégien de l’ambassade de Rabat a été dépêché à Marrakech pour assurer la liaison entre les autorités norvégiennes et marocaines.

Le Haut-Atlas est une région très touristique du Maroc, et la ville d’Imlil, à proximité de laquelle les deux jeunes filles ont été retrouvées, est le lieu de départ des randonnées pour le mont Toubkal, point culminant de l’Atlas (4167 m) et véritable attraction pour les randonneurs étrangers, dans un pays dont l’économie repose en grande partie sur le tourisme.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom