Mary Teuw Niane confirme la tension budgétaire au Sénégal : « Avec les contraintes qu’a le ministère de l’Economie, il n’a pas était possible d’apurer la dette »

Pour permettre aux étudiants orientés par l’Etat dans les établissements d’enseignement privés de reprendre les cours, des solutions sont en train d’être trouvées entre le ministère de l’Enseignement supérieur et celui de l’Economie.  C’est ce qu’a fait savoir le ministre Mary Teuw Niane lors de la cérémonie d’installation du Conseil d’administration de l’Université virtuelle du Sénégal.

Selon le ministre, 3 milliards de francs Cfa ont été débloqués dans le cadre de la loi de finance rectificative pour payer la dette. Parce que, dit-il, «c’est avec les contraintes qu’a le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan qu’il n’a pas était jusqu’à présent possible d’apurer l’ensemble de la dette».

Mary Teuw Niane signale que c’est à travers un consensus que cela a été fait et les engagements sont au niveau du ministère de l’Economie, en attendant que les bons soient libérés.

Pour rassurer les étudiants qui sont exclus et ceux qui sont menacés d’exclusion à partir du 15 octobre, le ministre de l’Enseignement supérieur se dit «optimiste pour une solution à ce problème». Car, il signale qu’il va rencontrer ces organisations qui sont réunies maintenant en un collectif unique. Ce, pour échanger avec elles sur les modalités d’apurement de la dette et sur les perspectives de l’année académique 2018-2019. Mais aussi recevoir les étudiants et les étudiantes envoyés par l’Etat dans ces établissements pour échanger avec eux.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom