Maveric: Le nouveau avion du futur dévoilé par Airbus – Vidéo

Airbus a dévoilé ce matin à l’ouverture du salon aéronautique de Singapour son projet d’aile volante: Maveric. Une maquette a été présentée pour préfigurer ce que pourrait être l’avion du futur à l’horizon 2035.

Nom de code « Maveric ». Le projet d’aile volante qu’a présenté ce mardi matin Airbus à l’ouverture du salon aéronautique de Singapour a fait sensation. Le fuselage traditionnel d’un avion a pris la forme d’une aile Delta au sein de laquelle est aménagée la cabine. Un démonstrateur en modèle réduit de deux mètres de long et de 3,2 mètres de large présentant une surface de 2,25 m2 a été dévoilé à la communauté aéronautique mondiale. Ce démonstrateur a déjà réalisé son premier vol en secret dans le centre de la France en juin 2019 et poursuit depuis sa campagne d’essais en vol qui doit s’étirer jusqu’à fin juin 2020.

Deux moteurs d’A320 NEO

Cette configuration en « aile volante » a la particularité de présenter un aéronef sans fuselage, ni empennage.  Le cockpit est pleinement intégré à l’aile qui embarque aussi les passagers et le carburant. Si Airbus travaille sur un tel projet c’est pour les qualités aérodynamiques intrinsèques à une aile volante qui affiche une traînée bien plus faible que les avions classiques et permet une grande capacité d’emport de passagers.  L’avionneur toulousain a toutefois travaillé sur une jauge de 200 passagers soit la capacité d’un A320 actuel.

Airbus estime pouvoir réduire la consommation de 20% par rapport aux actuels avions monocouloirs comme l’A320 NEO. « Ce gain ne tient pas compte des améliorations futures sur les moteurs notamment en matière d’hybridation » a confié une source proche du dossier. Sur son projet, Airbus s’est en effet contenté de monter deux moteurs d’A320 NEO actuel mais la recherche travaille activement pour aboutir à une nouvelle génération de systèmes propulsifs plus économes à l’horizon 2030. Le gain de 20% de consommation pourrait donc être largement dépassé.

Une cabine futuriste – La configuration d’aile volante permettra des aménagements inédits dans la cabine. – Airbus

Airbus voit aussi dans cette configuration d’aile volante la possibilité d’aménager une cabine inédite très modulable permettant « une toute nouvelle expérience à bord pour les passagers ». Pour le Toulousain Jean-Brice Dumont, patron de l’ingénierie d’Airbus « en testant des configurations d’avions disruptives, nous sommes capables d’évaluer leurs potentiels pour en faire des produits viables dans l’avenir ». Plus compact qu’un A320 actuel, Maveric sera moins lourd et occupera moins de place au sol. Ce projet présente toutefois un inconvénient: les aéroports et notamment les portes d’embarquement ne sont pas conçus pour accueillir ce type d’aéronef. Dans les années 2000, l’A380 avait rencontré le même problème obligeant des aéroports internationaux à investir massivement pour déployer une double passerelle pour desservir les deux ponts du superjumbo.

Airbus intègre dans son projet Airspace, sa toute dernière cabine passagers. – Airbus
PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom