Les médias du monde se moquent de Macky Sall après sa sortie sur les “tirailleurs sénégalais”

Macky Sall provoque une polémique internationale après avoir affirmé que les Français “ont toujours respecté les Sénégalais parce que le régiment des tirailleurs sénégalais quand ils étaient dans les casernes, ils avaient droit à des desserts pendant que d’autres Africains n’en avaient pas” ?

Suffisant pour que le monde des médias se déchaînent sur le président sénégalais.

Sur lemonde.fr on peut lire : Au Sénégal, le président Macky Sall accusé d’avoir « insulté la mémoire des tirailleurs »

Sur courrierinternational.com  : Le président sénégalais vante les “choses positives” de la colonisation française (et fait scandale)

Le scandale est arrivé par cette phrase, prononcée le 25 mai à Dakar par le président du Sénégal, Macky Sall. À la tête du pays depuis 2012, le chef d’État, probable candidat à un second mandat début 2019, participait à une conférence présentant le premier tome de son livre bilan, Conviction républicaine (éd. Michel Lafon).

Le chef de l’Etat a affirmé que, sous la colonisation française, les régiments de soldats sénégalais « avaient droit à des desserts ».

Une « faute impardonnable » 

Reprise sur les réseaux sociaux pendant le week-end, la sortie du président a été critiquée lundi dans la presse locale.

Sur francais.rt.comTollé : Macky Sall se félicite que les tirailleurs sénégalais aient eu droit à des desserts

Sur tv5, le porte parole essaie de mniniser :

 

Sur Twitter, de nombreux internautes ont manifesté leur indignation en rappelant, notamment, le massacre perpétré par les troupes coloniales françaises le 1er décembre 1944 contre des tirailleurs sénégalais, qui manifestaient alors pour le reversement de leurs indemnités dans la ville de Thiaroye, située à la périphérie de la capitale Dakar.

Sur Paris Match : La bourde de Macky Sall sur les tirailleurs sénégalais

 

Les apparences trompeuses aimeraient que nous focalisions notre attention uniquement sur ce présumé “traître” de Macky Sall. Mais ce serait là ignorer que ce qui nous est donné ici à voir et à entendre semble bien plus complexe que cela. En effet, une simple visite dans l’antichambre de la France (néo)coloniale nous permettrait de comprendre que l’expression de Macky Sall est sous hypnose, téléguidée à distance par “le pouvoir blanc” qui le marionnettise, exactement comme il marionnettise des millions d’entre nous depuis des siècles. Autrement dit, les desserts dont parle honteusement Macky Sall ne sont que le recyclage des pseudo privilèges créés par le pouvoir blanc esclavagiste, colonial puis néocoloniale, tout ceci afin de nous diviser pour mieux régner. Au temps de l’esclavage déjà, “les desserts” avec lesquels le système colonial gavait les africain.e.s noir.e.s au mépris d’autres, étaient généreusement distribués à la chaîne aux noir.e.s les plus clair.e.s, stratégiquement privilégié.e.s par rapport aux noir.e.s les plus foncé.e.s. Ou c’était encore ce type de “desserts” empoisonnés avec l’essence de la #Négrophobie“, la plus viscérale, que le système esclavagiste distribuait généreusement à ceux que l’on appelle vulgairement les “nègres de maison”, ceci afin de les opposer aux dits “nègres des champs” pour qu’ils se battent entre eux et ne se retournent jamais contre l’esclavagiste blanc. Aujourd’hui encore, celles et ceux qui bénéficient de ces desserts “Banania” se croient privilégiés par rapport à celles et ceux qui en sont volontairement privé.e.s. Mais il nous semble que le vrai problème le fond ne peut se résumer à Macky Sall, qui n’incarne (malgré lui) que la forme du problème qui nous maintient tout en bas de l’échelle des “races” et des classes. Macky Sall n’est autre que l’un des multiples symptômes illustrant notre colonisation mentale. Car en réalité, le vrai problème c’est le pouvoir blanc, colonial et impérialiste qui nous a déconnecté de nous-mêmes en prenant le contrôle de notre système éducatif, et par la même celui de nos esprits généreusement nourris avec un savoir intellectuel, culturel et spirituel empoisonné avec l’essence de sa suprématie blanche. Toutefois il serait bon que Macky Sall se méfie, car s’il poursuit sur cette lancée effrénée, il est certain que l’Élysée l’invitera à son “dîner de cons” annuel. Car ses propos insensés démontrent qu’il a incontestablement le profil du vainqueur toutes compétions confondues. Celà pour dire qu’il a placé la barre tellement haute qu’il sera forcément très dur à battre. Mais en attendant qu’une autre marrionnette du système coloniale français ne le détrône, nous ne pouvons que lui souhaiter la bienvenue dans une guerre invisible qui dissimule sa négrophobie viscérale dans les multiples “desserts” qu’il affectionne, bien que concocté dans les cuisines d’un pouvoir blanc qui ne caresse d’autre but que celui de nous faire avaler sa pilule coloniale.

 


PARTAGER