Mondial U20 : Nous allons battre la Corée et égaler la génération de 2015

Ce samedi soir à 18h30 à Bielsko-Biala, en Pologne, les « Lionceaux » du Sénégal affrontent la Corée du Sud pour une place en demi-finales de la 22e Coupe du monde de football des moins de 20 ans. On devrait vivre un samedi de toute beauté à Pologne 2019. Non seulement on profitera de deux belles oppositions de styles, mais on verra aussi en action trois serial buteurs : Lee Kangin, Sebastian Soto et Amadou Sagna.

Les Sénégalais, vice-champions d’Afrique en mars dernier au Niger, ont l’occasion d’égaler leurs devanciers de la génération 2015, alors conduits par l’entraineur Joseph Koto, qui avaient atteint le dernier carré du Mondial juniors en Nouvelle Zélande, nous apprend la LSFP. Déjà, les joueurs du technicien Youssouph Dabo ont fait mieux que la deuxième équipe de Koto qui, en 2017 en Corée du Sud s’étaient arrêtés en huitièmes de finale.

La tâche ne sera pas facile face à de coriaces Coréens qui ont réussi à éliminer le Japon au tour précédent sans avoir particulièrement brillé. Mais Cavin Diagne, le capitaine et ses partenaires ont jusqu’ici montré une belle solidité défensive et une bonne efficacité offensive qui devraient leur permettre de bien négocier l’obstacle coréen. Les deux équipes comptent des joueurs majeurs dans leurs rangs, notamment Lee Kangin et Amadou Sagna.

La star du Sénégal a déjà inscrit quatre buts lors de Pologne 2019, ce qui le place parmi les candidats au Soulier d’or adidas. Il risque toutefois d’avoir du mal à faire mieux que les neuf réalisations d’Erling Haland. Les Asiatiques et les jeunes Lions de la Teranga ont déjà signé une quatrième place dans l’épreuve, les uns en 1983 et les autres en 2015.

Malgré l’absence de Lopy, le Sénégal pourra compter sur d’autres de ses talents pour écarter la Corée.  Ce d’autant qu’ils sont désormais les derniers représentants africains dans cette compétition après l’élimination ce vendredi du Mali, champion d’Afrique par l’Italie (2 – 4).

« Est-ce qu’on vise le podium ? Non, il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. On a concédé énormément d’occasions contre le Nigeria et notre attaque n’a pas été à la hauteur de nos attentes. Toutefois, je dois dire que j’ai apprécié l’état d’esprit de mes joueurs. Quand on menait 2-1, ils auraient pu aller chercher le troisième ou chercher à protéger leur avance, mais ils n’ont pas gambergé », Youssouf Dabo, sélectionneur du Sénégal.

Source : Wiwsport


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom