Mort du Général Qassem Soleimani : les Etats-Unis appellent ses ressortissants à quitter l’Irak “immédiatement”

Les conséquences de l’attaque menée par les Etats-Unis en Irak, dans la nuit du jeudi 2 au vendredi 3 janvier, pour assassiner le chef iranien des Forces Al-Qods, Ghassem Soleimani, sont immédiates. L’ambassade américaine située dans la capitale irakienne Bagdad, assaillie mardi par des manifestants pro-Iran, a appelé vendredi ses ressortissants à quitter l’Irak « immédiatement », quelques heures après l’assassinat ciblé du puissant général iranien Qassem Soleimani.

Le puissant général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique en Irak, et un dirigeant pro-iranien ont été tués, tôt vendredi, dans un raid américain à Bagdad, une “escalade extrêmement dangereuse” selon l’Iran qui intervient trois jours après l’attaque inédite contre l’ambassade américaine.

“Tous les ennemis doivent savoir que le jihad de la résistance se poursuivra avec une motivation redoublée, et que la victoire finale attend les combattants de cette guerre sainte”, a déclaré Ali Khamenei, le guide suprême de la révolution iranienne.

La chancellerie a appelé les Américains en Irak à partir « par avion tant que cela est possible », alors que la frappe a eu lieu dans l’enceinte même de l’aéroport de Bagdad, « sinon vers d’autres pays par voie terrestre ». Les principaux postes-frontières de l’Irak mènent vers l’Iran et la Syrie en guerre, alors que d’autres points de passage existent vers l’Arabie saoudite et la Turquie.

La communauté internationale redoute « une nouvelle escalade »

En Iran et en Irak, les appels à la vengeance des responsables politiques et religieux se multiplient. L’Iran et les « nations libres de la région » se vengeront des Etats-Unis, a promis le président Hassan Rohani. Côté irakien, le premier ministre démissionnaire, Adel Abdel Mahdi, a estimé que le raid américain allait « déclencher une guerre dévastatrice en Irak », dénonçant « une agression contre l’Irak, son Etat, son gouvernement et son peuple ».


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom