Moustapha Cissé Lô demande l’audit de la gestion “nébuleuse” de Moustapha Niasse

C’est encore une sortie qui faire mal à Macky Sall. Après ses démêlés avec Yakham Mbaye et Djribil War, Moustapha Cissé Lô s’attaque à Moustapha Niasse,  président de l’Assemblée nationale. Le président de la commission du Parlement de la CEDEAO demande l’audit de la gestion de l’allié du chef de l’Etat, Macky Sall, à la tête de l’hémicycle depuis 2012.

« Je dénonce également le mode d’organisation et de fonctionnement de la gestion de l’Assemblée nationale : il n’y a pas de transparence, ni de contrôle des ressources destinées à son fonctionnement », motive le député et responsable apériste, dans une déclaration. Dans laquelle Cissé Lô dit « dénoncé plus qu’hier, avec la plus grande vigueur le système de distribution des semences, des intrants et du matériel agricole subventionné par l’Etat. »

Par ailleurs, se glorifie-t-il, « je me félicite d’avoir dirigé, 4 années durant, le Parlement de la CEDEAO. Je tiens à préciser que, sur la demande du Conseil des Ministres ainsi que sur la mienne, l’institution communautaire a été auditée à deux reprises. Aujourd’hui, j’en suis sorti intact et sous les applaudissements des députés et de l’administration. Par conséquent et de la même manière, je réclame la mise en place d’un comité ad hoc pour auditer l’Assemblée nationale sénégalaise. »

Le parlementaire dénonce également « le mode de financement de la DER/FJ (Délégation générale à l’Entreprenariat Rapide des Femmes et des Jeunes), qui n’est ni juste, ni équitable ni transparent. Je persiste et signe qu’il y’a bel et bien un détournement d’objectifs. »

Revenant à la charge sur les intrants agricoles, Cissé Lô, qui fait feu de tout bois, « demande également une évaluation des deux dernières campagnes agricoles 2018- 2019 et 2019-2020, et la publication de tous les acteurs impliqués dans la commercialisation, la distribution et les bénéficiaires des produits agricoles subventionnés par l’Etat du Sénégal. J’exige l’audit du système de commercialisation et de distribution des produits agricoles, des intrants et du matériel agricole depuis la commercialisation, l’attribution jusqu’à la distribution. Le MAER doit publier la liste de tous les acteurs, les opérateurs semenciers et tous les bénéficiaires des bons de gros producteurs (G.P.) et du matériel agricole subventionné par l’Etat (G.P.) ».


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom