Netanyahu estime que l’UE va suivre Trump à propos de Jérusalem

Le Premier ministre israélien a aussi déclaré lundi que la décisions américaine allait aider à rendre la paix "possible".

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a une nouvelle fois salué lundi la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale d’Israël et a dit s’attendre à voir la plupart des Etats membres de l’Union européenne adopter une position similaire. Le chef du gouvernement israélien doit rencontrer à Bruxelles les ministres des Affaires étrangères des Vingt-Sept, une première depuis 22 ans.

« La réalité est le fondement de la paix ». Selon lui, la décision de Donald Trump de rompre avec la position de ses prédécesseurs sur le statut de Jérusalem est de nature à contribuer à la paix au Proche-Orient. « Cela rend la paix possible parce que reconnaître la réalité est la substance de la paix, le fondement de la paix », a déclaré Netanyahu devant la presse. « Il y a aujourd’hui un effort de l’administration américaine pour promouvoir une nouvelle proposition de paix ».

Un accord « dans l’avenir ». Benjamin Netanyahu a appelé les Palestiniens à reconnaître Israël comme l’Etat juif et à admettre que Jérusalem est la capitale de cet Etat. « Il est temps que les Palestiniens reconnaissent l’Etat juif et qu’ils reconnaissent qu’il a une capitale. Elle s’appelle Jérusalem », a-t-il poursuivi. « Je pense que même si nous n’avons pas d’accord pour le moment, cela peut intervenir dans l’avenir ».

L’UE pour deux Etats, rappelle Mogherini. Alors que l’initiative américaine a été condamnée par les Palestiniens et par plusieurs gouvernements européens, le Premier ministre israélien pense « que tous les pays européens, ou la plupart d’entre eux, vont transférer leurs ambassades à Jérusalem, reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël et s’engager fermement avec nous pour la sécurité, la prospérité et la paix », a-t-il dit. La représentante de la diplomatie européenne, Federica Mogherini, a rappelé que l’UE restait fidèle au « consensus international » sur la question de Jérusalem qui n’est pas reconnue comme capitale d’Israël. L’UE, a-t-elle affirmé, reste attachée à une solution prévoyant deux Etats, l’un palestinien et l’autre israélien, pour parvenir à une paix qui est dans l’intérêt d’Israël.

Europe1.fr

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom