Nouveau Scandale au PRODAC : 33 agents licenciés abusivement pour motif de coronavirus !

Au moment où tous les projecteurs sont braqués sur la pandémie de coronavirus, un gros scandale secoue encore le PRODAC. Prétextant l’application de mesures liées au COVID-19, la direction de l’agence a  purement et simplement licencié 33 agents qui étaient positionnés dans les différents DAC du pays et ceci de manière abusive. Du moins si on en croit leur porte parole joint au téléphone par samarew.com. 

Une agence nationale à scandales ?

Devrions nous croire que le PRODAC est une boite à scandale. Tout porte à le croire après les séries de scandales qui se sont succédés en si peu de temps. Et tenez vous bien, les uns plus graves que les autres.

En effet, en février 2017, une mission de l’inspection générale des finances (IGF) du ministère des finances du Sénégal tombe sur une malversation financière dans la gestion du PRODAC. Après avoir creusé le fond du dossier, les agents de l’IGF découvrent la malversation portaient sur plusieurs milliards FCFA. Un scandale source d’un livre d’investigation publié par Birahim Seck et intitulé « carnage financier au Prodac ».

En 2019, quelques mois après sa nomination au ministère de la jeunesse, Néné Fatoumata Tall, avait révélé aussi lors de son passage à l’Assemblée nationale, que des audits étaient en train d’être menés en interne pour corriger des irrégularités liées à des contrats fictifs et au non respect des obligations contractuelles. En réalité il s’agissait d’actes délibérés de la part de la direction du PRODAC.

Un autre scandale social de trop ?

Aujourd’hui c’est le licenciement abusif de Trente trois (33) agents recrutés sous le magistère de Jean Pierre Senghor comme stagiaires et dont les contrats ont été renouvelés durant 5 ans en violation totale des droits du travail. Ce qui est plus grave dans cet acte inhumain, ces 33 agents n’ont pas reçu les deux mois de salaires que la direction du PRODAC leur doit. 

Les mesures d’urgence aggravent leur précarité

Et comme pour ne rien arranger, l’épidémie de coronavirus est venue aggraver la situation déjà précaire de ces 33 techniciens agricoles. En effet, les dernières mesures d’urgence interdisent en effet les déplacements entre région au Sénégal. Et du coup, ils se retrouvent confinés dans leur lieu actuel de travail sans salaire tout en continuant à payer le loyer et à trouver de quoi manger.

C’est pourquoi leur porte parole a saisit la presse pour alerter sur ce nouveau scandale qui risque encore de couler beaucoup d’encres.

Nos tentatives pour joindre la direction du PRODAC ont été sans succès.

Sûrement à cause du COVID-19 ?

Samarew infos


PARTAGER

1 COMMENTAIRE

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom