Nouvelle-Zélande : les visages des victimes de la barbarie terroriste (Vidéo)

Vendredi 15 mars 2019, un attentat islamophobe a été perpétré dans deux mosquées de Nouvelle- Zélande. Cet assassinat de masse a touché enfants et adultes, on compte à ce jour 50 morts et des dizaines de blessés.

Ce meurtrier, suprématiste blanc, déclare que son inspiration idéologique prends source en partie dans la théorie du « grand remplacement », née dans l’extrême-droite française puis banalisée plus largement dans une version euphémisée bien au-delà de celle-ci par des politiques, des journalistes et intellectuels. C’est tout le venin raciste et du soi-disant « choc des cultures » distillé par tous les pouvoirs politiques qui criminalisent une partie des citoyens parce que musulmans, migrants, arabes, noirs, roms, habitants des quartiers populaires, qui autorisent ces passages à l’acte.

 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom