Omar Boun Khatab SYLLA sur la crise universitaire : “Gouverner c’est anticiper et il faut persévérer les institutions”

Le directeur général du Petit train de la banlieue (PTB) Omar Bounkhatab Sylla a lancé un appel pour la promotion du dialogue et de la concertation afin de régler la crise qui traverse les universités sénégalaises depuis le décès de l’étudiant de l’UGB Fallou Séne.

“L’appel que je lance est un appel au calme et à la concertation pour une identification des différents problèmes afin d’y apporter une solution’’, a dit M. Sylla, samedi. Eudiant, il a eu à siéger à l’assemblée de l’UGB en tant que délégué et membre de la Coordination des étudiants de Saint-Louis (CESL).

Interpellé sur la situation universitaire, en marge d’une conférence d’associations de femmes de Louga en cette période de ramadan, il a dit que ‘’cette crise ne peut être réglée que dans le calme et la sérénité mais non dans la violence et le désamour’’.

“Gouverner c’est anticiper et il faut persévérer les institutions afin de parvenir un jour à réaliser le rêve de devenir une nation émergente et puissante’’, a dit M. Sylla saluant l’ouverture dont ’’a fait montre le chef de l’Etat en rencontrant les étudiants et en prenant des mesures pour apaiser la tension’’.

Dans la même veine, il salue ’’positivement la nomination d’anciens étudiants de l’UGB aux postes de Directeur du Centre régional des œuvres sociales de l’université de Saint-Louis et du rectorat.’’

Il souligne qu’également sous la houlette d’anciens étudiants de l’UGB regroupés autour de l’association -Wasanar-, ’’des démarches sont en cours pour trouver une solution en jouant les bons offices entre les deux parties’’.

Selon lui, ’’l’attitude des étudiants qui sont des intellectuels est aussi à classer dans le cadre de la citoyenneté car ils ont manifesté paisiblement leur mécontentement face à la mort regrettable d’un de leur camarade pour réclamer justice’’.

 

APS