OURAGAN MICHAEL : au moins 17 morts, plusieurs blessés, plusieurs millions de dollars de dégâts

Les habitants de l’Etat de Floride, de l’Alabama et de la Géorgie continuent d’affronter l’ouragan Michael, décrit comme l’un des plus puissants depuis plus de 100 ans. Au moins 17 personnes ont été tuées selon un dernier bilan toujours provisoire. 

Le bilan de l’ouragan Michael, qui a laissé dans son sillage des scènes de désolation en Floride, a atteint 17 morts, et les autorités en craignaient d’autres alors que les opérations de sauvetage s’annonçaient longues. Rétrogradé en simple tempête, Michael s’éloignait des côtes américaines dans la nuit de vendredi à samedi, mais le décompte de ses victimes continuait de grossir. Vendredi, trois décès dans le comté floridien de Jackson, selon les médias américains citant les autorités locales, ont porté le total des victimes à 16 morts.

Michael est l’ouragan le plus violent qui ait frappé le nord-ouest de la Floride depuis le début des relevés en 1851. Deux personnes avaient péri jeudi soir en Caroline du Nord dans un accident de la route causé par un arbre tombé sur la route, ont confirmé vendredi à l’AFP les services d’urgence du comté de McDowell. Ces morts ont porté à trois le nombre de victimes liées à Michael dans cet État déjà durement touché par l’ouragan Florence le mois dernier. Au moins quatre autres personnes étaient mortes précédemment en Floride, où l’ouragan Michael s’est fracassé mercredi sur ses côtes, charriant alors des vents à 250 km/h.

Donald Trump affiche son soutien

« Mon sentiment est qu’ils vont trouver davantage de victimes », a estimé vendredi sur CNN Marco Rubio, sénateur républicain de Floride. Même crainte du côté de l’Agence de gestion des situations d’urgence (Fema). « Je m’attends à ce que le bilan augmente aujourd’hui et demain à mesure que nous circulons à travers les débris », a confié, également sur CNN, le patron de la Fema, Brock Long. Le président américain Donald Trump a indiqué vendredi sur Twitter qu’il se rendrait en Floride et dans l’État voisin de la Géorgie en début de semaine. « Nous travaillons très dur dans chaque région et chaque État affectés – nous sommes avec vous ! », a-t-il écrit.

Les images aériennes témoignent de l’ampleur des dégâts. Le passage de l’ouragan Michael mercredi sur les côtes de la Floride, a transformé Mexico Beach en paysage post-apocalyptique. Et pour cause, la petite station balnéaire de Floride qui compte un millier de résidents à l’année, dont beaucoup de retraités a été frappée en plein cœur par les rafales de vent jusqu’à 250 km/h.

L’ouragan de catégorie 4 a tout balayé sur une centaine de mètres entre la plage et la route côtière. Les bungalows en bois construits sans fondations ont été emportés, et les débris (éviers, machines à laver, vélos, etc.) sont éparpillés sur le sol boueux. Les maisons sur pilotis, plus solides, ont tenu le choc. Mais les portes et fenêtres sont éventrées. Sur la marina, les bateaux de plaisance sont échoués sur la rive, et certains ont été poussés jusque sur la route.

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Ouragan Michael. 17 morts et de gros dégâts dans son sillage

Trump promet une reconstruction « rapide »

Des milliers de soldats et de secouristes s’activaient dans les Etats touchés pour des opérations de sauvetage, déblayer les rues jonchées de débris et rétablir le courant.

« C’est une dévastation impensable », a commenté jeudi Rick Scott, le gouverneur de Floride. « J’ai entendu dire que beaucoup de personnes ont été blessées », a-t-il ajouté.

« L’aide arrive par les airs, la terre et la mer », a-t-il assuré. « Nous avons 35 000 gardes nationaux de Floride et plus de 1 000 véhicules de secours spéciaux, 13 hélicoptères et 16 bateaux pour l’assistance humanitaire, les opérations de sécurité, de recherche et de sauvetage. »

Le président Trump a annoncé à la mi-journée avoir approuvé l’état de catastrophe majeure en Floride, permettant de débloquer davantage d’aide fédérale. M. Trump a également déclaré l’état d’urgence en Géorgie.

La reconstruction « va être rapide. On fera en sorte qu’elle soit rapide », a promis le président, interviewé jeudi par la chaîne Fox News. L’ouragan était « incroyablement destructeur et puissant », a-t-il commenté, en qualifiant le cyclone de « bolide ». Lors d’un meeting la veille, M. Trump avait déclaré qu’il se rendrait « très rapidement en Floride ».

« Nous sommes concentrés sur les missions de secours de vies humaines, la recherche et le sauvetage, et nous commençons à évaluer l’impact catastrophique de l’ouragan », a de son côté déclaré le vice-président, Mike Pence.

Les Etats-Unis ont subi l’an dernier huit tempêtes de forte puissance et trois ouragans majeurs – Irma, Maria et Harvey. Ce dernier a provoqué 125 milliards de dollars de dégâts et inondé la métropole de Houston.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom