Ouverture du colloque l’Islam et la Paix à Dakar dans un contexte d’attentats terroristes à Ouagadougou

C’est ce samedi qu’ouvre à l’hôtel King Fahd Palace Hotel la première édition du Colloque international de l’Association islamique pour servir le soufisme (AIS) sur l’Islam et la Paix. La rencontre sera marquée par des débats de haute facture sur la contribution des confréries sénégalaises pour une paix durable au Sénégal et dans le monde. Le chef de l’Etat est représenté par les ministres de la Santé et de la Culture. Toutes les familles religieuses sont également représentées.

Cette rencontre s’ouvre dans un contexte particulier marqué par des attaques terroristes à Ouagadougou. En effet, la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, était ciblée vendredi par des attaques toujours en cours en plein centre-ville où se trouvent l’ambassade de France, l’institut français et l’état-major des armées burkinabè.

L’ouverture des travaux a été marquée par la projection d’un documentaire sur les activités de l’Association islamique pour servir le soufisme (AIS) et une leçon inaugurale sur « islam et paix ».

Le Colloque se déclinera aussi à travers les panels suivants : « Le soufisme sénégalais : de la théorie à la pratique pour une paix durable », « le patrimoine soufi entre le spirituel et le temporel » et « la cohabitation inter et intra-confessionnelle : évolution et révolution ».

Ces thèmes sont animés par d’éminents professeurs et spécialistes de l’islam venus du Sénégal et du monde musulman. Des participants venus de la Tunisie, du Maroc, d’Egypte, du Soudan, du Mali, de la Gambie, etc, sont attendus à la rencontre.

A la fin du colloque, les organisateurs comptent présenter aux autorités un mémorandum qui sera « la contribution » du soufisme à la consolidation de la paix au Sénégal et dans le monde.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom