PAKISTAN : Pour réclamer la pendaison de Asia BIBI, des milliers de manifestants bloquent les activités économiques du pays

Le Pakistan a connu une semaine mouvementée. De mercredi à vendredi, le pays a vu de nombreuses routes bloquées, des commerces et écoles fermés par des milliers de manifestants. Le réseau mobile a même été coupé vendredi dans les grandes villes. Au centre de ces événements, le sort d’Asia Bibi, une femme de 47 ans.

Qui est Asia Bibi ?

Chrétienne, elle est originaire de la province du Pendjab, au centre du pays. En 2009, cette ouvrière agricole a été arrêtée pour «blasphème» à la religion islamique. Des femmes l’ont accusée d’avoir souillé un puits car elle, chrétienne, y avait bu. Asia Bibi leur a répondu. C’est cette réponse qui lui a coûté une condamnation à mort par pendaison en novembre 2010. Cette mère de cinq enfants clame toujours son innocence.

Après huit ans dans le couloir de la mort, Asia Bibi a eu gain de cause mercredi quand la Cour suprême a prononcé son acquittement.

Qu’est-ce qui a motivé les manifestations ?

La décision des juges a suscité la rage des islamistes du parti Tehreek-e-Labaik (TLP). Mobilisant la population, ils sont descendus dans la rue pour demander la mort d’Asia Bibi et des magistrats de la Cour suprême. Après trois jours de blocage, le gouvernement pakistanais a conclu un accord avec les manifestants. Il a accepté de lancer une procédure pour interdire à Asia Bibi de sortir du territoire et s’est engagé à ne pas bloquer une requête en révision de son acquittement, entreprise par un religieux islamiste du nom de Qari Salam.

Asia Bibi est-elle libre ?

La chrétienne reste enfermée dans un centre de détention de la ville de Multan. Elle attend l’issue de la procédure de révision de son jugement. Son mari, Ashiq Masih, espère réussir à lui faire quitter le pays avant que l’interdiction de sortie du territoire soit confirmée. Dimanche, il en a appelé à des puissances occidentales pour venir en aide à sa femme et à sa famille, menacées de mort. «Je demande au président des Etats-Unis Donald Trump de nous secourir et nous aider à quitter le Pakistan, réclame-t-il dans une vidéo enregistrée par la British Pakistani Christian Association. Je demande aussi à la Première ministre du Royaume-Uni et au Premier ministre du Canada de nous soutenir.» Avant celaKhadim Hussain Rizvi, le leader du TLP, avait menacé : «Il y aura la guerre s’ils font sortir Asia Bibi du pays.»

Samedi, l’avocat d’Asia Bibi a annoncé à Reuters qu’il quittait le Pakistan «pour sauver [sa] vie en échappant aux foules en colère».

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom