Pâques 2018 : Les chrétiens invités à combattre le mal

Pour le père Amangoua, la foi chrétienne n’est pas un refuge, elle est un réalisme. C’est pourquoi, dira-t-il, "notre foi est basée sur un fait, Jésus ressuscité, et c’est ce fait qui nous rend réaliste".

“Nous célébrons, la grande nouvelle, la bonne nouvelle de la résurrection du Christ» tels sont les mots introductifs de l’homélie du curé de la paroisse Saint Pierre d’Anoumabo, le père Ange Désiré Amangoua. En effet, les chrétiens catholiques sont allés nombreux, le 31 mars 2018, à la veillée pascale, célébrer la Fête de la Pâques qui marque la résurrection de Jésus-Christ”. L’orateur du jour, a voulu avec ses fidèles comprendre le sens de cette fête face aux difficultés et aux réalités quotidiennes.

Comment en ce soir ou nous célébrons la résurrection du Christ, comment est-ce possible de chanter l’Alléluia ? Comment dire merci à Dieu quand nous regardons autour de nous, alors que des hommes vivent dans les soucis, dans le chômage, le deuil ? Comment pouvons-nous chanter la résurrection lorsqu’il y a beaucoup de maux autour de nous ?

Pour le père Amangoua, la foi chrétienne n’est pas un refuge, elle est un réalisme. C’est pourquoi, dira-t-il, « notre foi est basée sur un fait, Jésus ressuscité, et c’est ce fait  qui nous rend réaliste. C’est lui qui donne aux chrétiens de nouvelles lunettes pour regarder l’avenir avec espérance ».

Le premier responsable de la paroisse a voulu montrer la grandeur de l’être suprême. « Dieu est plus fort que tous les maux de la terre ». Les apôtres nous apprennent que quelques soient les maux, Dieu est de notre côté, ils nous rassurent de sa présence. Le fait de la résurrection de Jésus a transformé les apôtres face au mal, face à la mort.

Pour nous aujourd’hui, être croyant, c’est croire que jésus est vivant. Poursuivant, il a révélé que « croire en Jésus ressuscité doit nous donner les lunettes de l’amour, de la foi et de l’espérance ». L’amour de Jésus souligne le père, « ne se bouche pas les yeux sur le mal qui est dans le monde ».

Jésus est venu pour un combat faire reculer le mal en nous et en dehors de nous. Tout en souhaitant une bonne fête de Pâques à ses paroissiens, il les a exhorté à suivre la voie du Jésus, combattre  le mal.

Fraternité Matin


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom