PARIS : Près de 11.000 « foulards rouges » ont défilés en réponse aux “gilets jaunes”

Les "foulards rouges" avaient appelé à une "marche républicaine" ce dimanche à Paris, contre les violences dans les manifestations de "gilets jaunes". Un pari réussi. Les organisateurs espéraient 10.000 participants minimum.

Quelque 10.500 « foulards rouges » selon la préfecture de police de Paris ont défilé dimanche, sous la pluie, de la place de la Nation à Paris pour « défendre la démocratie et les institutions » face aux violences qui ont émaillé la crise des « gilets jaunes ». 

Alors que la tête du cortège scande « Oui à la démocratie, non à la révolution ! », les manifestants arborent quelques drapeaux français et une poignée de drapeaux européens. Certains portent des tee-shirts sur lesquels est imprimé « J’aime ma république », et « stop aux violences ».

"Stop aux violences" scandent les "foulards rouges" à Paris - Radio France
« Stop aux violences » scandent les « foulards rouges » à Paris © Radio France – Léa Guedj

Des « foulards rouges » racontent qu’ils ne veulent pas « voir » leur « pays basculer dans la dictature ».

Dans le cortège, on compte aussi des élus comme  le sénateur François Patriat (LREM) : « Ce n’est pas une manifestation contre les +gilets jaunes+, c’est une manifestation pour dire: Vous avez des revendications, nous les entendons mais il y a un autre lieu que la rue pour discuter, on ne va pas bloquer le pays et l’économie parce que on considère que le président est illégitime ».

Quelques milliers de "foulards rouges" défilent à Paris - Radio France
Quelques milliers de « foulards rouges » défilent à Paris © Radio France – Léa Guedj

Ce sont deux collectifs citoyens, “STOP. Maintenant ça suffit” et “Les Foulards rouges” qui avaient appelé à ce rassemblement en plein coeur de la capitale. Une action en réaction aux violences commises en marge du mouvement des “Gilets jaunes” qui secoue la France depuis plus de deux mois.

Pour éviter qu’il ne soit considéré comme une forme de soutien à Emmanuel Macron, les organisateurs de l’événement l’annoncent comme “apolitique” et mu par le souci premier de dénoncer les violences et d’appeler au dialogue.

Les « gilets jaunes » étaient 69.000 à manifester partout en France samedi pour le 11e week-end consécutif.

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom