Perception de la Démocratie en Afrique : Le Sénégal classé dans le lot des pays à “«régime hybride»

Classé 10e en Afrique et 86e au niveau monde, le Sénégal es classé parmi les «régimes hybrides», dans l’édition 2020 de «l’indice de la démocratie» dans le monde, de la revue “The Economist intelligent Unit”, qui porte sur 167 pays dont 50 en Afrique.

Le régime hybride est le 3e niveau de démocratie. Ce qui veut dire que notre pays est entre la démocratie et la dictature. Par rapport au classement 2019, où le Sénégal était passé de «démocratie imparfaite» (le 2e niveau) à «démocratie hybride» (3e niveau), il y a eu un recul. Il a perdu une place au niveau continental et 4 places au niveau mondial. Un recul démocratique qui ne fait que se confirmer d’année en année.

En effet, rappelle “Les Echos”, en 2018, le Sénégal était classé 73e mondial et 8e en Afrique. Ainsi, de 2018 à 2020, soit deux ans, la démocratie sénégalaise a reculé de 13 places au plan mondial et de 2 places au niveau continental.

La note du Sénégal (5,67) est obtenue en faisant la moyenne des notes des cinq critères de classement. Pour le critère processus électoral et pluralisme, le Sénégal a eu une note de 6,08 sur 10. Pour le fonctionnement du gouvernement, il a 5,71/10.

Pour la participation politique, il a 4,4/10. Pour la culture politique, la note est de 6,25 et de 5,88 pour les libertés civiles. Sur le continent, parmi les 50 pays classés, c’est l’ile Maurice qui encore une fois arrive en tête avec 8,64 points et occupe le 20e rang mondial. Elle est suivie du Cap-Vert, du Botswana, de l’Afrique du Sud, de la Namibie, du Ghana, du Lesotho, du Malawi et de Madagascar.

Les pays les moins démocratiques sont le Tchad (163e), la Centrafrique (165ème) et la Rd Congo (166e). L’Afrique subsaharienne a un score de 4,16 points sur 10, le score le plus faible depuis 2006. D’où la confirmation du recul démocratique dans le continent. En 2020, selon le rapport, le Togo, qui a perdu 15 points, avec un processus électoral non transparent et une répression des opposants, ainsi que le Mali (11 points perdus), avec le coup d’Etat militaire et l’annulation des législatives, ont contribué à faire baisser le score de la région.

La zone MENA, région la plus répressive du monde

Dans le classement 2015, le Maroc fait office de bonne élève dans la classe des médiocres si on compare son score avec celui de la région MENA. Cette région enregistre un score moyen de 3,58/10 (contre 4,66/10 pour le Maroc). Considérée comme la région la plus répressive du monde, la zone MENA abrite 14 «régimes autoritaires» parmi lesquels la Syrie (avant dernière au classement mondiale), le Yémen (154ème), l’Egypte (134ème) des pays du golfe comme les Emirats-Arabes-Unis (148ème), Oman (142ème).

Des pays maghrébins comme la Libye (153ème), l’Algérie (118ème) et la Mauritanie (117ème) rejoignent la liste des «régimes autoritaires». Toujours dans la région MENA, le Maroc aux côtés du Liban (102ème) et la Palestine sont les 4 seuls pays à «régimes hybrides» de la région. Israël (34ème) et la Tunisie (57ème), les 2 seules «démocraties imparfaites», sortent la tête de l’eau. 

Au niveau mondial, la Corée du Nord (167ème), la Syrie (166ème) et le Tchad (165ème) sont les régimes les plus totalitaires de la planète. Le Royaume-Uni et les Etats-Unis se retrouvent respectivement à la 16ème et à la 20ème place mais font partie des «démocraties complètes». L’Italie (21ème), la Belgique (26ème) et la France (27ème) sont classées dans les «démocraties imparfaites»

Le monde compte 20 «démocraties complètes», 59 «démocraties imparfaites», 37 «régimes hybrides» et 51 «régimes autoritaires». C’est la Norvège qui est la première démocratie au monde suivie de l’Islande. La Suède, la Nouvelle-Zélande et le Danemark complètent le top 5 mondial. 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom