Philippe GILDAS l’animateur vedette de « Nulle part ailleurs » est mort à l’âge de 82 ans

Philippe Gildas - Le prix Goncourt rÈcompense Eric Vuillard pour "L'Ordre du jour" au restaurant Drouant ‡ Paris le 6 novembre 2017. © CVS / Bestimage

C’est une figure des médias qui s’en va. Le journaliste et animateur de radio et de télévision Philippe Gildas est mort à l’âge de 82 ans, annonce à l’AFP son ancien acolyte de Canal+ Antoine de Caunes, dimanche 28 octobre. Il est décédé à Paris des suites d’un cancer, a précisé ce dernier.

On ne le retrouve guère, sur le Net, qu’en Monsieur Loyal dans l’émission de Canal+ « Nulle part ailleurs », submergé par des fous rires à l’écoute de la bande des Nuls ou de son délirant comparse Antoine de Caunes. Un complice qui n’aura eu de cesse de le moquer pour sa petite taille et ses supposées talonnettes, ses grandes oreilles ou ses brushings façon « moumoute ». Mais au regard des décennies pendant lesquelles il a officié tant à la radio qu’à la télévision, le parcours professionnel de Philippe Gildas illustre surtout la mutation qu’ont connue les médias au cours des cinquante dernières années ainsi que les relations étroites et mouvantes entre le politique et l’audiovisuel, tant public que privé. Philippe Gildas est mort à Paris dans la nuit du samedi 27 au dimanche 28 octobre à l’âge de 82 ans, a fait savoir Antoine de Caunes. Il souffrait d’un cancer.


Diplômé du Centre de formation des journalistes (CFJ) de Paris, Philippe Gildas débute sa carrière au légendaire journal Combat dans les années 60, avant d’entrer à la radio RTL. Il travaillera ensuite à l’ORTF, TF1 puis Antenne 2. Mais c’est à Canal+, qu’il rejoint peu après son lancement, que le Breton deviendra une star de la télé.


Diffusée tous les soirs en clair de 1987 à 1997, son émission “Nulle part ailleurs” reste l’une des plus emblématiques de la chaîne cryptée. C’est notamment là que la bande d’humoristes des Nuls a fait ses débuts, mais aussi celle des Deschiens, les marionnettes des Guignols ou encore le “Zapping”. C’est également l’émission qui a révélé au grand public Antoine de Caunes, qui en deviendra le co-animateur au côté de Philippe Gildas.

Philippe Gildas, de son vrai nom Philippe Leprêtre, officiera également sur Antenne 2 dans “La Chasse au trésor”, sur Paris Première aux commandes de “Vous prendrez bien un peu de recul” et “Vive la télé”, sur Vivolta avec l’émission “Gildas & Co”, et plus récemment sur Comédie ! aux commandes de “La Fausse Emission”.

Enorme bosseur, pointilleux jusqu’à l’obsession, malin tendance débrouillard, le verbe sobre mais capable de rognes telluriques aussitôt oubliées, l’allure décontractée – jamais de cravate –, Philippe Gildas, qui ne se prenait jamais au sérieux, se sera vu confier la rédaction des trois plus importantes stations de radio, RTL, Inter et Europe 1, aura présenté le journal télévisé au temps de l’ORTF d’après Mai-68, avant de devenir une figure emblématique de la première chaîne privée à péage du paysage audiovisuel français, Canal+. Et pourtant « je n’ai jamais eu de plan de carrière, assurait-il au Monde en 2008.Mon parcours est un condensé de contradictions mais je n’ai ni remords ni regrets. Le hasard m’a porté à chaque fois au bon croisement. » Une antienne reprise dans sa biographie, coécrite avec Gilles Verlant, Comment réussir à la télévision quand on est petit, breton, avec de grandes oreilles ? (Flammarion, 2010).

 


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom