Pour avoir violé le huis clos d’un hippodrome : M’Baye Niang devra payer 1 500 euros d’amende

Qu’est ce qui a pris l’international sénégalais M’Baye Niang et 4 de ses acolytes d’entrer dans un hippodrome de Marseille à Vivaux, alors que les courses se faisaient à huis clos ? Même s’il est propriétaire d’un cheval de course, la réglementation était clair, un aide et le jockey seulement sont autorisés. Résultat, le joueur a écopé d’une amende de 1 500 euros infligée par les commissaires des courses.

Quatre personnes qui l’accompagnaient, dont le président du comité régional Patrick Dreux, ont également été condamnées à payer la même somme.

Niang était venu le 12 mai assister à la victoire d’un de ses chevaux, « Swetty Beauty ». Le quintet des condamnés s’est défendu en prétendant que le portail était ouvert et qu’ils ont pu accéder sans entrave ni contrôle au restaurant panoramique (désaffecté) qui domine la piste. Les commissaires ont jugé cette version fantaisiste et estimé « que leur présence avait choqué le personnel présent », condamnant chacun des contrevenants.

Les courses de chevaux, proscrites plusieurs semaines avaient repris sous huis clos strict depuis le 11 mai, autorisant la présence d’un aide par cheval (en plus du jockey). Les écarts de conduite, notamment à Marseille, ont poussé les autorités à interdire de nouveau les réunions en zone rouge, comme à Auteuil, Longchamp, Chantilly ou Compiègne, alors que se profilent des réunions majeures informe « l’Equipe ».


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom