Qui veut être payé 16 500 € (plus de 10 millions FCfa) pour rester deux mois allongé au lit  ?

Vous aimez traîner au lit pendant des heures et des heures ? Rester deux mois allongé ne vous fait pas peur  ? Alors la NASA et l’Agence spatiale européenne ont peut-être un job pour vous et plutôt bien payé… 16500€ les deux mois.

La NASA et l’Agence spatiale européenne mènent actuellement des recherches sur les effets de la gravité artificielle sur le corps des astronautes. Et pour conduire leurs tests cliniques, les chercheurs ont besoin… de cobayes humains. Mais pas d’inquiétude : pas de torture au programme. Il s’adresse surtout aux fans de leur lit.

L’offre d’emploi risque d’en faire rêver plus d’un(e). Afin d’analyser les effets de l’absence de gravité sur les êtres humains, la NASA recherche 24 volontaires, 12 hommes et 12 femmes, pour rester au lit pendant deux mois. Pour motiver ses troupes, l’agence gouvernementale n’a pas hésité à mettre la main au porte-monnaie et propose une jolie rémunération.

16 500 euros pour rester deux mois allongé dans un lit ? Si l’offre peut paraître alléchante à première vue, à y regarder de plus près, celle-ci peut très vite faire déchanter. Les 24 volontaires recrutés par la NASA, en partenariat avec l’agence spatiale européenne (ESA), ne devront, sous aucun prétexte, quitter leur lit pendant les 60 jours que durera l’expérience. Des scientifiques analyseront le rythme cardiaque, le sang et l’état physique des cobayes en permanence. Afin d’occuper leurs journées sur leur lit incliné à 6 degrés, de manière à simuler le déplacement des fluides corporels des astronautes dans une navette spatiale, les participants pourront apprendre une nouvelle langue, étudier un diplôme, lire… Ou binge watcher.

Après ces deux mois d’inactivité totale, les volontaires bénéficieront de 29 jours d’acclimatation et de récupération. Les chercheurs espèrent ainsi en apprendre davantage sur les effets de la gravité artificielle sur le corps, « Les résultats de l’étude aident les scientifiques à mettre au point des mesures préventives plus efficaces pour que les astronautes de la station spatiale n’aient pas à passer la majeure partie de leur journée à faire du sport » confie l’ESA. En effet, ce rapport pourrait permettre d’éviter ce que les astronautes eux-mêmes surnomment les syndromes de la “grosse tête” et des “jambes d’oiseaux”, du fait de la difficulté du sang à circuler dans les jambes dans l’espace.
Alors, prêt(e) à sauter le pas ?

En effet, la NASA, en collaboration avec l’ESA et le Centre allemand pour l’aéronautique et l’astronautique, a lancé la semaine passée l’Artifical Gravity Bed Study (AGBRESA). Qu’est-ce que c’est ? Tout simplement une étude qui vise à combattre l’atrophie osseuse et musculaire qui touche les astronautes lors des longs séjours dans l’espace.

Pour mener cette expérience, les chercheurs ont donc besoin de personnes qui acceptent de rester deux mois allongés. Vingt-quatre volontaires sont déjà en cours d’expérience, douze hommes et douze femmes. Mais la NASA et ses associés ont besoin de nouveaux candidats, comme des femmes âgées de 25 à 55 ans.

89 jours au total

Et la somme proposée pour rester au lit n’est pas dérisoire puisque c’est payé 16 500 € les 60 jours au lit comme on peut le lire dans un communiqué de presse qui indique que différentes activités sont proposées pendant ce séjour prolongé en station couchée. Les lits sont légèrement inclinés pour être parfaitement raccords avec les conditions rencontrées par les spationautes.

L’expérience se déroule en Allemagne, près de Cologne, là où se trouve l’Institut de médecine aérospatiale. Tout le monde peut postuler ? A priori oui, mais les candidats seront sélectionnés et suivront une formation de cinq jours avant un repos obligatoire de quinze jours. À la sortie, il y aura également une période de décompression de deux autres semaines, soit au total 89 jours à donner à la science. Si vous n’avez rien de prévu à votre agenda, mettez-vous au lit.

PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom