Pourquoi Alpha Condé a rappelé Dr Beau KEITA, son Ambassadeur au Sénégal ?

Par décret lu ce lundi 13 août dans le 20H30 de la RTG, le président de la République Alpha Condé a rappelé Docteur Mamadou Beau Keïta jusque-là ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Guinée au Sénégal

Docteur en criminologie, Mamadou Beau Keïta a été également ministre de l’intérieur et de la sécurité sous le général Lansana Conté.

Selon ledit décret lu sur les ondes des médias d’Etat, Monsieur Mamadou Beau Keita, Ambassadeur de la République de Guinée auprès de la République du Sénégal, a été rappelé.

Lire aussi : INCROYABLE! Alpha Condé se plaint du fait que le président chinois a zappé la Guinée

Les raisons de ce rappel n’ont pas été précisées dans l’acte du pouvoir central.  Ce qui est curieux pour l’instant, c’est que le premier magistrat du pays n’a pas désigné à travers un autre décret le nom du remplaçant de l’ambassadeur Beau Keita, ancien ministre sous Lansana Conté.

La Guinée et le Sénégal ont des relations économiques très importantes, malgré les rapports un peu difficiles entre Maky Sall et Alpha Condé. Une forte communauté guinéenne réside au Sénégal.

L’on se rappelle encore de la visite du fils de Abdoulaye Wade au pays de Condé.

Et encore, ce dernier estimerait que le président Macky Sall, pour des raisons… ethniques, soutient l’opposant guinéen, le Peul Cellou Dalein Diallo. Les séjours répétés de cet homme politique à l’hôtel King Fahd Palace de Dakar sont vécus par le numéro un guinéen comme des moments de complot contre son régime.

Et c’est sans nul doute pour faire goûter cette désagréable sensation à Macky Sall que le très revanchard Alpha Condé avait décidé d’accueillir l’opposant sénégalais Karim Wade. Une façon de tenir quelque part son homologue, surtout en perspective de l’échéance cruciale de 2020 en vue de laquelle Condé s’apprête à modifier la Constitution de son pays pour rester au pouvoir au-delà de ses deux mandats constitutionnellement prévus. Karim Wade devait être dans ce contexte un épouvantail pour tenter de couper du Sénégal le premier à se dresser contre ce coup d’Etat constitutionnel: Cellou Dalein Diallo.

Lire aussi : Karim en Guinée sur invitation du Gouvernement de Alpha condé

Ibrahima Kassory Fofana, Premier ministre de Guinée depuis peu, avait lui aussi, des raisons propres de soutenir l’arrivée du fils d’Abdoulaye Wade dans son pays. Le président du Sénégal de 2000 à 2012 a, par le passé, rendu des services à l’actuel chef du gouvernement guinéen. Il l’a soutenu à l’occasion de l’élection présidentielle de 2010 à laquelle il fut un candidat malheureux.

Ce rappel d’ambassadeur dans ce contexte fait nourrir certaines suspicions quant aux vraies raisons de cette décision du dirigeant guinéen.

Avec Afrique Midi

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom