Pourquoi Israël a autorisé la venue de Rashida Tlaib et pas celle de Ilhan Omar sur son territoire ?

ISRAËL – Les autorités israéliennes avaient annoncé jeudi qu’elles interdiraient à deux élus américaines d’entrer sur le territoire en raison de leurs prises de position en faveur de boycott d’Israël, avec l’appui de Donald Trump. Israël est finalement revenu sur cette décision concernant Rashida Tlaib, pour motif « humanitaire ».

Israël révise sa position concernant une élue du Congrès américain qui comptait se rendre sur son territoire. Le ministre de l’Intérieur Arié Dery a décidé vendredi d’autoriser la venue de Rashida Tlaib, en invoquant un motif « humanitaire » pour l’élue démocrate du Michigan, qui est d’origine palestinienne. Selon un communiqué du ministre, celle-ci est autorisée à rendre visite « à sa grande-mère » et aurait promis de ne pas faire avancer la cause du boycott contre Israël durant son séjour ».

Les autorités de ce pays avaient annoncé jeudi interdire à deux élues américaines d’entrer en Israël en raison de leur soutien à la campagne de boycott de ce pays, Ilhan Omar et Rashida Tlaib, membres de l’aile gauche du Parti démocrate. Ces dernières devaient atterrir ce weekend à Tel-Aviv afin de visiter les Territoires palestiniens. La décision avaient été qualifiée de « scandaleuse » par Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP). L’interdiction reste donc valable pour Ilhan Omar. 

Peu de temps auparavant, le président américain Donald Trump avait estimé qu’Israël ferait preuve d’une « grande faiblesse » s’il acceptait de laisser entrer sur son territoire les deux élues musulmanes aux positions pro-palestiniennes. Rashida Tlaib et sa collègue Ilhan Omar « détestent Israël et tous les juifs, et il n’y a rien qui puisse être dit ou fait pour les faire changer d’avis », avait fustigé le président américain sur Twitter. 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom