Président Macky Sall et le spectre du 3ème mandat

Seul le pouvoir de DIEU est éternel et c’est dommage qu’en Afrique la plupart des chefs d’Etat jette à la poubelle cette vérité biblique. Mais qui s’y frotte s’y pique. En effet, pendant qu’Alfa Condé brûle la Guinée, au Sénégal certains caciques de l’APR jouent aux apprentis pyromanes en balisant les contours malhonnêtes et indignes d’un troisième mandat pour Macky.
Même si ce dernier affirma plus d’une fois que ce mandat ci est le dernier, il reste que la majeure partie des Sénégalais ne prend pas les paroles de Macky comme celles d’évangile. Dans la mesure où, il avait promis pas mal de choses avant de revenir pour renier ses paroles. Par exemple, il avait fait le tour du monde pour dire aux gens qu’il va ramener son mandat de 7 à 5 ans et tout le monde l’avait applaudi, mais il finit par renier cet engagement solennel pris aussi devant le peuple Sénégalais. 
Par ailleurs, grande fut ma surprise quand j’ai eu écho du limogeage de Sory Kaba, au poste de Directeur des Sénégalais de l’extérieur, suite à ses propos tenus dimanche dernier lors de l’émission Grand Jury sur la RFM. Il confiait en substance que  » Macky Sall entame son dernier mandat à la tête du Sénégal”, avant d’ajouter que
“La Constitution lui interdit de faire un troisième mandat. Notre constitution a été verrouillée. Deux mandats pas plus. Il n’y a aucune possibilité de rétroactivité »
Des précisions qui lui ont valu des diatribes de Yaham Mbaye, un opportuniste notoire et non moins le premier à théoriser la dynastie Faysall; mais aussi des critiques contre M. Kaba émanant de la part de l’APR de Fatick qui a demandé son limogeage, qui finit par tomber à peine 24 heures après l’émission.
Une situation qui doit pousser les Sénégalais à rester vigilants et à barrer la route à toute roublardise qui cherche à nous imposer un troisième mandat. En effet, cette fois-ci c’en est de trop. Il faut que le peuple sorte de sa torpeur qui a laissé à Macky Sall les coudées franches pour faire tout ce qu’il veut pendant sept longues années de gouvernance ponctuée de scandales et de reniements avec la complicité éhontée d’une justice aux ordres. 
Vive le Sénégal !
Ndiana Diallo
PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom