Propos politique : L’opposition dans sa majorité réclame la démission de Aly Ngouille Ndiaye

L’aveu partisan et les propos scandaleux du ministre de l’intérieure continue de faire jaser. Après le Pds et le Fprd, l’alliance pour la citoyenneté et le travail (Act), est revenue à la charge. Dans un communiqué rendu publique, Le Bureau politique de l’ACT dénonce avec la dernière énergie cette énième forfaiture d’Aly Ngouille Ndiaye et exige sa démission. La Nouvelle Alliance pour le départ de Macky Sall (Nadem) disqualifie églaement le ministre de l'Intérieur dans l’organisation de la Présidentielle de 2019

« Ce comportement est indigne d’un ministre de la république, il s’agit d’une forfaiture et doit donc être traitée comme telle : une démission de son poste de ministre et une suite à donner à cette affaire », note le BP.

A l’en croire, « cette situation bien que nouvelle était prévisible et doit conforter l’opposition à continuer à faire bloc pour imposer des élections démocratiques et transparentes ». Ainsi, il réclame la mise en place d’une commission arbitrale tripartite (pouvoir, opposition, société civile) telle que prévue par l’Initiative pour des Élections Démocratiques (IED) pour piloter un dialogue inclusif en direction d’élections apaisées. Et appelle l’opposition à faire face et les Sénégalais à défendre les acquis démocratiques de notre société, obtenus de haute lutte.

Toutefois, le BP de l’ACT rappelle solennellement au Chef de l’État qu’il est encore temps de mettre en place les mécanismes simples pour l’organisation d’élections démocratiques et apaisées. « Il n’y a pas d’autres alternatives. Les Sénégalais ne se laisseront pas manipulés par des ambitions inqualifiables après tant d’échecs. L’heure de la rupture a véritablement sonnée », somme-t-il.
Enfin, il invite l’initiative pour des Élections Démocratiques à prendre toutes les mesures idoines pour faire face à cette ignominie en mobilisant les Sénégalais pour une défense sans concession de notre démocratie.

« Ces propos du ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique mettent à nu le plan savamment orchestré par Macky Sall, pour perpétré un putsch électoral au soir de la présidentielle du 24 Février 2019. Non seulement Aly Ngouille Ndiaye est disqualifié pour organiser une quelconque élection, mais la Nouvelle alliance pour le départ de Macky (NADEM) exige son défenestration, sans délai, du ministère de l’Intérieur », exige le mouvement lancé par Mamadou Lamine Massaly, Moussa Diakhaté et Serigne Assane Mbacké, entre autres.


FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom