Les propos de Macky Sall sur les tirailleurs choquent les internautes sénégalais

Les internautes sénégalais demandent ce qu'ils ont fait au bon Dieu pour mériter Macky Sall comme président de la République. "Les Français sont nos amis, car nos tirailleurs avaient droit à des desserts contrairement aux autres Africains".

« Avec la colonisation française, nous avons eu des choses positives, notamment les élections. On a des relations particulières […] et ils ont toujours respecté les Sénégalais parce que le régiment des tirailleurs sénégalais était dans les casernes, ils avaient droit à des desserts pendant que d’autres africains n’en avaient pas », a disserté le président Macky Sall.

Cette phrase du chef de l’Etat sénégalais, prononcée lors de la cérémonie de présentation du Tome 1 de son livre, passe mal. Surtout dans un contexte très tendu où on l’accuse d’avoir trop servi les intérêts de l’Hexagone depuis son accession à la tête du Sénégal.

« Serge Hope Jordan » est si indigné qu’il se tourne vers le Ciel pour le questionner.

Qu’est-ce qu’on a fait au Bon Dieu?

Le journaliste-blogger Pape Ismaila Dieng préfère exprimer son indignation en ironisant. Selon lui, Macky Sall mérite le Ballon d’Or avec cette déclaration.
Je n’ai plus les mots. Il vient de remporter la Ligue des Champions de la bêtise là. Donnons lui le ballon d’or.


Je ne sais pas ce qui est le plus triste entre Macky Sall dit que les Français ont une relation particulière avec les Sénégalais car « les tirailleurs sénégalais avaient droit à des desserts… », et les petits rires dans la salle.

« Babacar » se permet de rappeler au président de la République les faits têtus de l’histoire. Notamment l’épisode douloureux où les Français ont servi un dessert sanglant aux tirailleurs sénégalais qui s’étaient soulevés au camp de Thiaroye en 1944 pour réclamer leurs soldes, après avoir combattu pour le colonisateur.
Je n’ai plus de mots pour ce gars
J’ai honte
Dire que nous sommes au 21eme siècle et qu’un Président d’une république ose sortir cela.
Je pense que je vais abandonner.

PARTAGER