PSG – Basaksehir : Interruption du match à cause de propos racistes qu’aurait proféré le 4e arbitre

Le match de Ligue des champions PSG-Basaksehir a été interrompu à la 23e minute ce mardi, après une allégation raciste du quatrième arbitre de la rencontre envers un membre du staff turc. 

Le match PSG-Basaksehir a été arrêté ce mardi, pour des allégations racistes du quatrième arbitre de la rencontre envers l’entraîneur adjoint du club turc Pierre Achille Webo, ancien international camerounais. Voici ce que l’on sait sur la scène.

À la 13e minute, à la suite d’une faute de Kimpembe sur Gulbrandsen, le banc de Basaksehir proteste vivement, tandis que deux joueurs turcs ont déjà été avertis dans les minutes précédentes. L’arbitre Ovidiu Hategan, alerté par ses adjoints, se dirige alors vers la touche pour donner un carton à un membre du staff stambouliote. L’officiel demande à son quatrième arbitre, Sebastian Coltescu, de lui désigner quelle est la personne à sanctionner. Celui-ci lui répond : « Ala negru » (au noir, au roumain). La formule est captée par les personnes sur la touche dans le huis clos du Parc des Princes. Webo, expulsé dans le même temps, explose et répète à plusieurs reprises en criant : « Why did you say ‘negro’? » (« Pourquoi avez-vous dit “négro” ? ») en venant au contact du quatrième arbitre.

Mbappé et le PSG ont également réagi

Les joueurs des deux camps se rapprochent alors de la scène, Neymar en tête, tandis que Webo quitte le terrain. Mehmet Topal explique à l’arbitre principal son incompréhension face à cette scène. L’attaquant Demba Ba, très remonté, vient lui aussi interpeler l’arbitre principal et surtout le quatrième arbitre en demandant pourquoi il se permet de désigner quelqu’un comme « le noir » quand il ne dirait jamais « le blanc ». Kylian Mbappé, avec Neymar à côté de lui, dit alors à l’arbitre principal que les joueurs ne veulent pas rejouer tant que le quatrième arbitre est encore là, que celui-ci doit être expulsé.

Dans le même temps, l’entraîneur de Basaksehir Okan Buruk, face à face avec Sebastian Coltescu, lui intime l’ordre de quitter le terrain et lâche : « Tu es raciste. » Le quatrième arbitre peine à justifier son geste. Après dix minutes de discussions, les joueurs décident de quitter le terrain, le chrono indique alors 23 minutes et quatre secondes. Ils ne reviendront pas.

La confusion est encore montée d’un cran quand le directeur de jeu a expulsé Webo du banc de touche. Les joueurs des deux camps ont commencé à s’agglutiner sur le bord du terrain, appelés notamment par l’attaquant remplaçant de Basaksehir Demba Ba, l’international sénégalais natif de la région parisienne, très remonté.

Un dialogue a commencé entre joueurs, l’arbitre et le délégué de l’UEFA, sans parvenir à une issue. Neymar et Kylian Mbappé ont notamment été au centre des discussions. Après une dizaine de minutes d’échanges, les joueurs stambouliotes ont pris la direction des vestiaires, suivis par les Parisiens, sous les applaudissements de membres de l’encadrement des clubs.

Les officiels turcs refusent de reprendre le match

Le règlement de l’UEFA stipule que l’équipe qui refuse de jouer perd la rencontre sur tapis vert, en plus d’être sanctionnée d’une amende de 250 000 francs suisses (232 000 euros).

“Le quatrième arbitre a dit ‘negro’ devant tout le monde ! Si le quatrième arbitre est écarté du terrain, alors nous reprendrons. Si le quatrième arbitre reste sur le terrain, alors Basaksehir ne reviendra pas”, a déclaré Göksel Gümüsdag à la chaîne de télévision turque TRT Spor.

Peu après, le président Erdogan, très proche du club de Basaksehir Istanbul, a réagi en condamnant les propos “racistes”, appelant l’UEFA à sévir.

“Je condamne fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et suis convaincu que l’UEFA prendra les mesures qui s’imposent”, a déclaré Recep Tayyip Erdogan sur Twitter.

La reprise du match a initialement été annoncée pour 22 h, mais les joueurs turcs ont refusé tant que le quatrième arbitre incriminé resterait présent. 

Le match reporté à mercredi avec de nouveaux arbitres

Dans les discussions, les deux équipes ont réclamé que le quatrième arbitre ne participe plus au match et soit remplacé. Alors que l’UEFA a d’abord communiqué une reprise à 22h00, la rencontre a finalement été reportée, vers 23h00.  « Nos joueurs ont pris la décision de ne pas retourner sur le terrain après que notre entraîneur adjoint Pierre Webo, a été victime du comportement raciste de la part du quatrième arbitre», a communiqué le club d’Istanbul.

Le match aura lieu mercredi soir à 18h55, avec de nouveaux arbitres. Avec un enjeu sportif moindre pour le PSG, désormais qualifié.


PARTAGER

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom