Quatrième pont d’Abidjan : 81 milliards de F CFA décaissés au profit des familles impactées en Côte D’ivoire

Le gouvernement a revu à la hausse le montant des dédommagements et des indemnisations destinés aux personnes impactées par la construction du quatrième pont d’Abidjan en côte d’Ivoire. Plus de 9 000 ménages sur les quelque 13 000 touchés ont déjà signé leur certificat de compensation.

L’État semble vouloir parler le même langage avec les Ivoiriens dont les biens ont été détruits dans le cadre des travaux du quatrième pont d’Abidjan, qui reliera la commune de Yopougon à celle du Plateau. Le gouvernement a ainsi revu à la hausse le montant des dédommagements et des indemnisations, désormais budgétisé à hauteur de 81 milliards de Francs CFA (environ 123,5 millions d’euros), a annoncé le 7 mai Pierre Dimba, le directeur général de la société d’État Ageroute, qui assure la maîtrise des travaux. Les premières évaluations des dédommagements, annoncées lors du lancement des travaux par Amédée Koffi Kouakou, le ministre de l’Équipement et de l’Entretien routier, étaient de 39,1 milliards de F CFA.

Ce nouveau montant des dédommagements a notamment été permis par de nouvelles études. Quelques jours plus tôt le journal Jeune Afrique révélait que des voix s’étaient élevées pour protester contre la lenteur du processus de dédommagement et la faible indemnisation des locataires et propriétaires.

« L’entreprise sélectionnée pour la réalisation du chantier n’a pas encore démarré les travaux, mais les activités d’installation du chantier ont débuté », a expliqué le 7 mai Pierre Dimba. Sur les 13 178 ménages recensés qui sont impactés directement par les travaux, plus de 9 000 ménages ont accepté et signé les modalités de dédommagement, selon les statistiques présentées par la société.

20,6 milliards de F CFA décaissés

« Il reste encore 4 000 ménages à intégrer. Le principe est simple, en cas de non-accord sur la valorisation du bien à dédommager, nous nous engageons à reconstruire sur un autre site le même bien, avec les mêmes standards », a poursuivi Pierre Dimba.

Au 7 mai, l’État avait déjà décaissé 20,6 milliards de F CFA pour payer les dédommagements de 3 300 ménages et le processus se poursuivra au cours des prochains jours. Plusieurs riverains des quartiers populaires et dortoirs d’Adjamé, d’Attécoubé et de Yopougon sont concernés par l’ouvrage.

A voir également : 

FAIRE UN COMMENTAIRE

SVP faire un commentaire !
SVP entrer ici votre nom